La Akon City arrive à grand pas. On sait déjà qu’un contrat de 6 milliards de dollars pour sortir la ville de terre a été signé.

Maintenant, Akon le rappelle dans cette interview pour Afrique Hebdo : il faut créer son édifice, son propre style, sa propre architecture. Ainsi a été pensé un modèle et une structure économique 360° avec centre éducatif, un centre médical, un centre digital, un commissariat, une caserne, des hôtels et un grand complexe touristique, des parcs d’attraction, des studios de cinéma, des plateformes numériques, des hubs, des acteurs du e-commerce sénégalais…

Akon est dans Afrique Hebdo sur FRANCE 24 !

🇸🇳 La ville durable pensée par l'artiste et entrepreneur AKON commence à se dessiner au #Sénégal ! Une ville qui sera écoresponsable, avec son propre modèle économique, basée sur sa crypto-monnaie, l'Akoin. Il est avec nous dans Afrique Hebdo ⤵️https://f24.my/6id5.f

Publicada por FRANCE 24 en Lunes, 27 de julio de 2020

Une devise alternative et sable pour l’Afrique

Avec pour seul mot d’ordre l’union des Africains pour la valorisation de leur pouvoir, Akon prévoit une plateforme solide, transparente et régulière… qui attirera de nombreux investisseurs. Il a déjà fait ses preuves avec son projet Akon Lighting Afrique qui fournissait de l’électricité dans 14 pays africains en 2015 et employait plus de 5000 personnes…

La phase 1 d’Akon City devrait s’achever d’ici la fin 2023 et verra la construction de routes, d’un campus de l’hôpital Hamptons, d’un centre commercial Hamptons, de résidences, d’hôtels, d’un poste de police, d’une école, d’une déchetterie et d’une centrale solaire. Akon City Phase 2 se déroulera de 2024 à 2029.

À LIRE  Anacarde : La DER/FJ et ses partenaires lancent la campagne de commercialisation 2020