L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique) ont lancé cette semaine un Comité consultatif d’experts chargé de fournir un soutien et des conseils scientifiques indépendants aux pays sur la sécurité, l’efficacité et la qualité des thérapies issues de la médecine traditionnelle, face au Covid-19.

«L’intérêt pour la médecine traditionnelle en tant que traitement potentiel contre Covid-19 est croissant en Afrique. Au moment où le monde se lance à la recherche de traitements et de vaccins contre le virus, la recherche sur les médecines traditionnelles et orthodoxes en tant que thérapie potentielle de Covid-19 doit être fondée sur la science, et ce jour marque une étape importante dans le soutien de ces efforts», a déclaré Dre Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, citée dans un communiqué.

Le Comité régional d’experts sur la médecine traditionnelle de Covid-19 appuiera les pays dans un effort de collaboration pour mener des essais cliniques de médicaments traditionnels en conformité avec les normes internationales. Il regroupera les compétences au sein du continent, accélérant ainsi le rythme et élevant les normes de la recherche, en particulier la recherche clinique sur les nouvelles thérapies issues des médecines traditionnelles contre la maladie à coronavirus (covid-19).

Il se chargera, ainsi notamment, de surveiller la conduite des essais cliniques et de renforcer la capacité des chercheurs. Son apport permettra également de faciliter l’enregistrement des médicaments issus de la pharmacopée traditionnelle jugés sûrs et efficaces.

«Étant donné que les membres du comité sont des chercheurs de renommée internationale et des autorités réglementaires nationales, les résultats des essais cliniques seront reconnus au niveau international», a précisé lors d’une interview avec Onu Info la Conseillère régionale chargée de médecine traditionnelle pour le bureau régional de l’OMS en Afrique, Dre Ossy Kasilo.

À LIRE  Macky Sall veut “de nouvelles pédagogies plus adaptées”

L’Afrique a une longue histoire de médecine traditionnelle et de praticiens, qui jouent un rôle important dans la prestation de soins aux populations, et les médecines traditionnelles, complémentaires et alternatives présentent de nombreux avantages, estime l’OMS.

Plusieurs pays et institutions du continent africain ont proposé des thérapies traditionnelles pour le Covid-19 en Afrique du Nord, en Afrique de l’Ouest, en Afrique Centrale, en Afrique de l’Est et en Afrique Australe.

«Des essais cliniques rigoureux pour en évaluer la sécurité et l’efficacité seront essentiels, comme c’est le cas dans d’autres domaines de la médecine», a souligné le directeur des CDC pour l’Afrique et envoyé spécial de l’OMS pour le Covid-19, Dr John Nkengasong.