Le ministre sénégalais de la Santé et de l’Action sociale Abdoulaye Diouf Sarr a recommandé vendredi aux Sénégalais de limiter au strict minimum les déplacements pendant la fête de la Tabaski prévue le 31 juillet afin d’éviter une “dispersion” du coronavirus, a rapporté vendredi l’Agence de presse sénégalaise (APS).

“Nous allons vers la fête de la Tabaski et (elle) ne doit pas être une occasion de propagation et de dispersion de la pandémie dans le pays”, a indiqué M. Sarr lors de la cérémonie de réception d’un don de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) à Thiès.

COVID-19: Le ministre sénégalais de la Santé recommande à la population d'éviter les déplacements durant la Tabaski 1
Abdoulaye Diouf Sarr, ministre sénégalais de la Santé et de l’Action sociale

Face à la montée des cas confirmés de COVID-19 à l’approche de la fête de la Tabaski, les observateurs craignent une flambée des contagions, car des milliers de Sénégalais se déplacent durant cette période pour célébrer la fête en famille.

Dans un contexte où la maladie à nouveau coronavirus évolue “en yoyo” à travers le monde, le Sénégal n’étant pas épargné, la vigilance doit être de mise, a-t-il dit, faisant remarquer que les Sénégalais ont l’habitude d’aller passer la Tabaski dans leurs localités d’origine.

“C’est pourquoi, la recommandation forte que nous faisons, c’est que chaque Sénégalais et chaque Sénégalaise fête la Tabaski là où il est et qu’il y ait le moins de déplacements possible”, a affirmé le ministre.

Pour le ministre de la Santé, chaque Sénégalais doit faire de la lutte contre cette pandémie “un combat personnel” par le port systématique de masque, le lavage des mains et le respect de la distanciation physique.

“Chaque Sénégalais est porteur de notre victoire contre le COVID-19”, a-t-il poursuivi.

À LIRE  COVID-19/ ONU: LA SOLIDARITÉ AVEC L’AFRIQUE S’IMPOSE

Le Sénégal compte 9.422 cas confirmés de COVID-19, dont 182 décès et 6.291 guéris. Le Sénégal est l’un des premiers pays touchés par le COVID-19 en Afrique puisqu’il a signalé son premier cas confirmé le 2 mars.