62 tonnes de produits plastiques ont été saisies à travers de soixante-treize (73) opérations menées sur l’étendue du territoire national, dans le cadre du suivi de l’application de la loi sur le plastique entrée en vigueur en avril dernier. L’annonce est du ministre, Abdou Karim Sall, face à la presse, ce mardi, lors de son bilan d’étape.

« Depuis l’entrée en vigueur de la loi n°2020-04 du 08 janvier 2020 relative à la prévention et à la réduction de l’incidence sur l’environnement des produits plastiques, le 20 avril 2020 dernier, mon département, en collaboration avec tous les acteurs directement concernés par sa mise en œuvre, a engagé des opérations sur l’ensemble du territoire national.
Ces opérations ont permis de mettre hors des circuits de commercialisation, des quantités importantes de produits plastiques prohibés et de sensibiliser les populations sur la nécessité de changer leurs modes de production et de consommation pour mettre un terme à la pollution plastique qui constitue une grande menace pour les générations actuelle et future », a encore indiqué le ministre.

À ce jour, a-t-il ajouté, « sur toute l’étendue du territoire, 73 opérations de suivi de l’application de la loi ont été conduites pour veiller à sa bonne application et mettre un terme aux activités des contrevenants. Ces opérations ont permis de mettre la main sur des quantités importantes de produits plastiques prohibés, notamment des sachets plastiques, des gobelets et des couverts en plastique, des pailles, etc.… conformément aux dispositions des articles 4 et 5 de la loi sur le plastique.
Environ 62 tonnes de produits plastiques ont été saisies et stockées en lieu sûr, compte non tenu des saisies opérées par les douanes. »

À LIRE  Covid-19/Sénégal: 92 nouveaux cas, 21 guéris, 1.628 patients sous traitement

Mais malgré tous ces efforts, a reconnu le Medd il est constaté que le marché continue d’être approvisionné comme si de rien n’était et les produits plastiques interdits continuent de circuler dans les lieux de commerce. Aussi, a-t-il lancé un appel à tous les acteurs, services techniques de l’administration, populations, commerçants, industriels à se conformer à la loi et à faire preuve d’écocitoyenneté et de sens des responsabilités pour soutenir les efforts du gouvernement dans cette bataille contre la pollution plastique dont l’incidence négative sur le milieu naturel et le cadre de vie des populations n’est plus à démontrer.

En outre, le ministre a ajouté que les opérations vont se poursuivre sans faiblesse aucune. En plus des saisies menées jusque-là, les sanctions pénales prévues par la loi seront désormais appliquées a t-il promis. « Les constats d’infraction seront communiqués au parquet pour que des poursuites judiciaires soient engagés à l’encontre des contrevenants afin que force reste à la loi. »

Il a enfin indiqué que dans les jours à venir, des consultations seront menées dans le cadre de la mise en place du système de la consigne pour faciliter la collecte et le recyclage des bouteilles en plastique et le mécanisme d’opérationnalisation de la responsabilité élargie des producteurs qui ouvriront de nouvelles opportunités d’activités économiques et d’emplois verts pour les jeunes, dans une logique d’économie circulaire.