Selon le Comité ministériel de coordination des transports, de la logistique et du commerce de la CEDEAO, tenue du 12 au 16 juin 2020, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus (covid-19) et des actions pour la reprise, d’ici le 31 juillet 2020, le trafic aérien va reprendre au sein de la zone cible.

Les vols des pays de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en direction des pays d’Europe, d’Amérique et des autres parties du monde, devront pouvoir reprendre.

« Une ouverture des frontières aériennes et terrestres aux autres pays ne présentant pas de niveau très élevés de taux de contamination de la COVID-19, à compter de la deuxième quinzaine de juillet 2020 (31 juillet 2020 au plus tard). Cette ouverture sera fonction de l’évolution de la pandémie au sein des pays membres de la CEDEAO et des autres pays (du monde. Ndlr) et fera l’objet d’une évaluation périodique », a indiqué le communiqué final de cette réunion.

Du coup, tout ce qui reste désormais, est la validation de cette date par les Chefs d’États. La rencontre s’est tenue en exécution des directives de la Conférence virtuelle des Chefs d’États et de Gouvernement de la CEDEAO (CdEG), tenue en session extraordinaire le 23 avril 2020, sur la situation et l’impact de la pandémie COVID-19.

À cet effet, les ministres des transports devaient se réunir afin de discuter et de mûrir les réflexions pour parvenir à une réponse régionale bien coordonnée pour des activités de transport.

À LIRE  Les femmes de Nguidjilone reçoivent du matériel d’irrigation

À savoir, « l’ouverture de corridors de transport et de commerce transfrontaliers pour la circulation immédiate de fournitures et d’équipements médicaux humanitaires, de biens essentiels et de personnes, dans la lutte contre la pandémie dans la région ». Dans le même temps, ils devaient élaborer « un chronogramme pour l’ouverture progressive et coordonnée des frontières terrestres, aériennes et maritimes en vue d’accompagner le processus de relance des activités économiques transfrontalières ».

La reprise totale des vols va se dérouler en trois grandes phases. Dans un premier temps, il sera question de l’ouverture des aéroports domestiques et la levée des restrictions relatives au transport terrestre au sein des États Membres de la CEDEAO, au plus tard, à la fin du mois de juin 2020.

La deuxième étape est l’ouverture des frontières terrestres, aériennes et maritimes entre les États de la CEDEAO « en vue de permettre la libre circulation des biens et des personnes sur la base d’une application stricte des lignes directrices proposées pour l’harmonisation et la facilitation du commerce et du transport transfrontaliers, dans la région de la CEDEAO. La date proposée est la première quinzaine du mois de juillet 2020 (15 juillet 2020 au plus tard) », a précisé le communiqué final.
Enfin, il sera question d’ouvrir les frontières aux autres pays du monde.