La région de Fatick est devenue indemne de la maladie à coronavirus (Covid-19), après la guérison des deux patients qui y avaient été infectés, a appris l’APS.

En plus de la guérison de ces deux patients, les tests ont permis d’établir qu’aucune des personnes contacts recensées par la région médicale, n’était porteuse du virus, a confié à l’APS, le médecin-chef de région, docteur Habib Ndiaye.

Il n’y a plus aucun malade de Covid-19 sur le territoire régional, a-t-il assuré. Il a expliqué que le dernier patient hospitalisé dans la région, un habitant de Ndiaye-Ndiaye, un quartier de la commune de Fatick, n’est plus porteur du virus.
‘’Il peut donc quitter dès ce soir (dimanche) le CTE [Centre de traitement des épidémies] de Fatick, où il est interné depuis le dimanche 17 mai dernier, dans le cadre de son suivi médical quotidien et psychosocial’’, a-t-il déclaré.

Polygame et père de quatre enfants, il était la deuxième personne atteinte de Covid-19 à être hospitalisée au CTE du centre hospitalier régional de Fatick. Le premier patient à avoir séjourné dans ce centre, est un homme de 43 ans. Cet habitant de la commune de Diakhao avait été testé positif au coronavirus, le 10 mai dernier.
Il a été déclaré guéri au terme d’une vingtaine de jours d’hospitalisation au CTE, et est sorti de l’hôpital vendredi. Le second malade a, lui, quitté l’hôpital dimanche.
Les 24 cas contacts de Diakhao ont été libérés près d’une semaine seulement avant ceux du quartier Ndiaye-Ndiaye, qui sont au nombre de 65.

Depuis le début de la pandémie, la région de Fatick a enregistré au total trois cas positifs au coronavirus.
Si les deux patients déclarés guéris sont originaires de la région, il n’en est pas de même pour la première femme à y avoir été testée positive. Cette dernière avait été interceptée au mois de mars à bord d’un bus en provenance de Dakar et en partance pour Kédougou.
Elle avait été ensuite transférée au centre de traitement de Touba (Diourbel) pour son traitement.

À LIRE  covid-19: MISE EN PLACE D’UN DISPOSITIF NUMÉRIQUE "Appendre à la maison’’