Le président de l’association “Aar Sunu Momel “, Bassirou Ba, a lancé une alerte sur “l’urgence que constitue le retour des paysans dans leurs lieux de travail pour démarrer les travaux champêtres”.

“Nous sommes de plus en plus inquiets sur le retard accusé dans le démarrage des travaux champêtres. Raison pour laquelle nous alertons sur l’urgence que constitue le retour des paysans dans leurs champs”, a-t-il dit au cours d’une conférence de presse.

Selon lui, avec la situation “difficile” que vivent les populations du monde rural avec la fermeture des marchés hebdomadaires où ils tiraient l’essentiel de leurs revenus, un retard dans le démarrage des travaux champêtres pourrait “se répercuter négativement sur la récolte et installer la famine dans le monde rural”.

“J’invite les ministères en charge de l’Elevage et de l’Agriculture, en relation avec le ministère de l’Intérieur, à œuvrer dans le plus bref délai pour le retour des paysans dans les champs pour démarrer enfin les travaux”, a lancé Bassirou Ba.

Pour éviter la propagation de la maladie du Covid-19, et exposer le monde rural, M. Ba a proposé que des tests massifs et si nécessaire une mise en quarantaine soient effectués sur les paysans qui feront l’objet de déplacement.

Il a soutenu aussi qu’avant de procéder à la distribution des semences, les autorités devraient s’assurer que les paysans sont dans leurs localités.

APS-

À LIRE  LA SONATEL RÉALISE UN CHIFFRE D’AFFAIRES DE PLUS DE 1000 MILLIARDS CFA EN 2019