Les chanteurs sénégalais Baaba Maal et Youssou Ndour ont rendu hommage au musicien et griot guinéen Mory Kanté, ’’une référence’’, ’’un aîné’’ qui a ouvert la voie de la world musique à beaucoup d’artistes africains.

Mory Kanté est décédé ce vendredi à Conakry, à l’âge de 70 ans, des suites d’une longue maladie. ’’Nous venons de perdre l’un des pionniers de la world musique Mory Kanté, notre grand frère a ouvert la voie qui nous a tous permis de nous hisser au plus haut sommet de l’industrie de la musique’’, a dit Baaba Maal dans un témoignage transmis à l’APS.

Le lead vocal du Daande Leñol dit avoir partagé plusieurs fois la scène avec Mory Kanté, virtuose de la musique africaine de Dakar à Londres.

’’C’était un artiste généreux et talentueux’’, a ajouté l’interprète de ‘’Baayo’’ tout en présentant ses condoléances à la famille du chanteur, au peuple guinéen et à tout le monde musical.

Pour sa part, le chanteur Youssou Ndour dit ressentir ‘’un énorme vide avec le départ de ce baobab de la culture africaine’’.

’’J’ai appris avec consternation le rappel à Dieu de mon frère aîné et référence +Maître Mory Kanté+. Je ressens un énorme vide aujourd’hui avec le départ de ce baobab de la culture africaine’’, a écrit dans un tweet le lead vocal du ‘’Super Etoile’’ qui se dit ‘’affligé’’ par cette disparition.

D’autres Sénégalais ont tenu aussi à honorer la mémoire de l’interprète de ‘’Yéké Yéké’’.

L’ex-président de ‘’SOS Racisme’’ Fodé Sylla a salué ’’la contribution immense’’ de Mory Kanté dans la diffusion des chants et des rythmes du continent à travers le monde.

À LIRE  FONSIC VA FINANCER TROIS PROJETS DE FILMS SÉNÉGALAIS

’’Il a été un maestro, un griot électrique qui a modernisé et popularisé dans le monde la musique africaine. Il était le rockeur mandingue’’, a déclaré par téléphone Fodé Sylla qui a présenté ses condoléances à ses amis guinéens.

Le journaliste et formateur sénégalais Martin Faye a salué la mémoire du défunt considérant sa disparition comme une ‘’perte immense pour la musique africaine’’.

Légende de la musique africaine, Mory Kanté, ‘’le griot cybermétique’’ est né le 29 mars 1950 à Albadarya dans la préfecture de Kissidougou au sud de la Guinée.

Très connu pour son tube planétaire ‘’Yéké Yéké’’ sorti en 1987 et vendu à des milliers d’exemplaires dans le monde, Mory Kanté fait partie des artistes africains qui ont modernisé et hissé le style mandingue hors du continent.

A l’image des Maliens Salif Keita et Toumani Diabaté, le Guinéen Mory Kanté qui a passé une partie de sa jeunesse au Mali avait acquis une notoriété mondiale dans les années 80 et a popularisé la musique mandingue.

Celui que l’on surnommé ‘’le griot électrique’’ était un virtuose de la kora, cet instrument traditionnel des griots en Afrique, et un chanteur traditionnel et moderne à la fois.

Il a reçu plusieurs distinctions parmi lesquelles ‘’la victoire de la musique du meilleure album francophone’’ en 1988. Il fut ‘’Grand prix de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique du monde (SACEM)’’ en 2007.

Mory Kanté est décédé des suites d’une longue malade, selon son fils Balla Kanté. La date de ses funérailles n’est pas encore rendue publique.