Macky Sall annonce des mesures dont la réouverture des lieux de culte, le rapatriement des Sénégalais décédés à l’étranger

Afin de relancer la machine économique, le président décide ce lundi, dans son adresse à la Nation, d’assouplir le couvre-feu et différentes autres mesures prises depuis le début de la pandémie.

Ainsi donc, à compter de ce mardi 12 Mai, les horaires du couvre-feu seront de 21h à 5h du matin, au lieu de 20h à 6h du matin. Les horaires de bureau seront réaménagés de 9h à 16h.

Macky Sall a annoncé lundi soir plusieurs mesures dont le réaménagement des horaires du couvre-feu qui passent de 21H00 à 05H00 (GMT et locale) à compter de mardi, au moment où le nombre de cas positifs au coronavirus ne cesse de grimper. Les lieux culte seront également rouverts.

Macky Sall a ordonné le rapatriement des corps des Sénégalais décédés du coronavirus à l’étranger. Il a justifié cette décision suite à une forte demande.

« Ainsi, tenant compte de la forte demande de rapatriements de corps de nos compatriotes décédés du COVID19 à l’étranger, et sur la base d’avis motivés que nous avons recueillis en ce qui concerne les conditions sanitaires, il sera désormais possible de procéder à ces rapatriements », a dit le président Sall.

Il ajoute : « J’ai donc instruit le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, en rapport avec le Ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faciliter les rapatriements, pour les familles qui le souhaitent, dans le respect des conditions sanitaires requises ».

À LIRE  6 MILLIARDS POUR LUTTER CONTRE LE TRAFIC DE MIGRANTS

Entre autres mesures, les marchés, les restaurants, les écoles publiques et privées seront réouverts à partir du mardi 12 mai. Mais dit-il, ce sera en conformité avec les mesures en vigueur comme la distanciation physique et le port obligatoire du masque entre autres.

  • Les lieux de culte (mosquées et églises) seront rouverts. Les marchés et autres lieux de commerce seront ouverts 6 jours dans la semaine, et fermés 1 jour dédié au nettoiement.
  • Les marchés hebdomadaires reprendront également, mais dans les limites de chaque département.
  • Les classes d’examen reprendront les cours le 2 juin prochain (CM2, 3ème et terminale). Les élèves des autres classes continueront à suivre les cours via le dispositif «Apprendre à la maison ».
  • Pour les universités, les établissements mettront en place des programmes afin de dispenser des cours en ligne.

MACKY SALL VEUT FACILITER LE RETOUR DES AGRICULTEURS VERS LEUR TERROIR

Le chef de l’Etat a déclaré lundi avoir demandé au gouvernement d’assouplir les mesures de restriction sur les transports interrégionaux, pour permettre aux agriculteurs de regagner leur terroir.

’Avec l’hivernage qui s’annonce, j’ai demandé au gouvernement de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités”,

Macky Sall.

Cette mesure devrait permettre à de nombreux travailleurs saisonniers de rejoindre les zones dans lesquelles ils comptent mener des activités agricoles, à l’approche de la saison des pluies.

Le chef de l’Etat a pris d’autres mesures d’allégement de l’état d’urgence, dont la réduction de deux heures du couvre-feu (21 heures-5 heures, au lieu de 20 heures-6 heures), à partir du mardi 12 mai, l’ouverture des lieux de culte et la rentrée des classes d’examen (CM2, troisième et terminale), le 2 juin.

À LIRE  MACKY SALL PARTAGE L’ESPOIR D’UNE REPRISE "PROGRESSIVE ET MAÎTRISÉE" DES COURS

Il a remercié ‘’les guides religieux, musulmans et chrétiens, pour leur pleine participation à notre combat commun contre le Covid-19’’.

“Je compte sur leur soutien continu pour l’application des mesures d’adaptation dans cette nouvelle phase que nous engageons”, a ajouté le président de la République.

Du 2 mars à ce jour, le Sénégal compte 1.886 cas positifs de Covid-19, dont 715 guéris et 19 décédés, selon le chef de l’Etat, dont l’adresse à la nation portait uniquement sur la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Il ajoute que 1.151 malades sont sous traitement, et 7.182 contacts sont suivis par les services de santé.