Le ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale, Mansour Faye, a lancé ce mardi à Pikine, une ville dans la grande banlieue de Dakar, le démarrage officiel de la distribution de l’aide alimentaire octroyé par le gouvernement sénégalais à un millions ménages impactées par le COVID-19, a rapporté l’Agence de presse sénégalaise (APS).

“Nous venons de procéder au lancement officiel de remise des kits alimentaires. Cette opération marque le début des opérations sur l’ensemble du territoire national”, a indiqué le ministre sénégalais en présence de plusieurs bénéficiaires ainsi que des autorités administratives locales et des élus.

D’après lui, cette distribution de kits alimentaires à travers le Sénégal est “une opération de grande envergure qui a impliqué les populations, les acteurs de la société civile, la classe politiques et tous les autres acteurs”.

Le ministre sénégalais a expliqué que cette aide alimentaire vise 1 million de ménages représentant environ 8 à 10 millions de Sénégalais. Chaque ménage bénéficiaire aura en tout 100 kg de riz, 10 kg de sucre, 10 litres d’huile et un carton de 18 morceaux de savon pour un coût estimé à 66.000 CFA (109 dollars américains).

Selon des autorités locales, 3.207 ménages à Guinaw Rail Sud ont bénéficié de cet appui alimentaire du gouvernement.

Le président sénégalais Macky Sall a annoncé en mars, dans une déclaration radiotélévisée, la création d’un Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du COVID-19 (FORCE-COVID-19), qui serait doté de 1.000 milliards de FCFA (environ 1,6 milliard de dollars américains) alimentés par l’Etat et toutes les bonnes volontés.

À LIRE  Mines et industries extractives au menu de la 20ème mission Multisectorielle du CAD

Selon le chef de l’Etat sénégalais, une enveloppe de 50 milliards de FCFA est consacrée à l’achat de vivres pour l’aide alimentaire d’urgence. Environ 900 camions sont mobilisés pour le convoyage de 38.755 tonnes de riz.

A ce jour, le Sénégal compte 823 cas positifs de COVID-19, dont 9 décès et 296 guéris.

Le Sénégal s’est isolé depuis le 20 mars avec la suspension de tous ses vols internationaux, tandis que la délivrance des autorisations spéciales de circuler sur toute l’étendue du territoire national a été suspendue jusqu’à nouvel ordre sur fond d’état d’urgence et de couvre-feu, prolongés jusqu’au 4 mai.

APS-