Le ramadan débutera ce samedi au Sénégal. L’annonce est du comité national d’observation du croissant lunaire.

Une partie de la communauté musulmane du Sénégal va démarrer le ramadan samedi à l’appel de la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (officielle).

Dans une déclaration à la radio, Ahmed Iyane Thiam, le présient de cette commission a annoncé que le croissant lunaire n’a été aperçu dans aucun endroit du pays, par conséquent le mois de jeun va démarrer samedi.

En effet, après plusieurs heures d’observation, Oustaz Ahmed Iyane Thiam et ses camarades annoncent que le croissant lunaire n’a pas été aperçu à Dakar et dans les autres localités du pays

Au Sénégal, pays musulman à près de 95%, le mois de jeûne débutera ce samedi. Les rassemblements sont interdits dans le pays, les mosquées fermées, et l’activité économique tourne au ralenti.

Sénégal: le Ramadan commence ce samedi sous le signe du Coronavirus 1

Les nuits de ramadan, habituellement propices à la fête et à la convivialité, vont se dérouler sous un couvre-feu instauré de 20h à 6h du matin.

C’est un ramadan inédit qui va débuter pour les musulmans du monde entier dans le contexte de pandémie de coronavirus. Le jeûne, du lever au coucher du soleil, est l’un des piliers de l’islam. Le ramadan, mois sacré pour les musulmans, constitue aussi une période de forte consommation souvent accompagnée d’une hausse des prix des denrées alimentaires.

Le ramadan dans un contexte de pandémie, les sénégalais en parlent depuis plusieurs semaines. Les craintes de pénuries, l’augmentation des tarifs dans les transports alimentent les discussions.

À LIRE  FRONTIÈRE SENEGALO-MAURITANIENNE FERMÉE

Pas de déplacements, pas de rassemblements familiaux cette année. L’organisation islamique Jamra demande la réouverture des mosquées pour le mois de ramadan, « avec des mesures d’accompagnement sanitaire ». Mais pour l’imam Abdourahmane Kane, aux Parcelles-Assainies, le Coran permet de prier chez soi en cas de pandémie : « Les prières sont obligatoires, mais il y a des manières de prier, et l’islam prévoit que chacun puisse prier à la maison.

Le fait d’aller se rassembler n’est pas essentiel, car l’important pendant le mois sacré de ramadan, c’est de pratiquer le jeûne. En pareil cas d’épidémie, l’islam demande aux croyants de se méfier, de prendre leurs dispositions, de rester calmes, et de prier pour que Dieu pardonne leurs péchés ».