Le ministre sénégalais de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, a pris dimanche un arrêté recommandant l’obligation de porter des masques de protection, en raison de la hausse des cas de transmission communautaire du Covid-19.

Avec deux nouveaux décès en 24 heures, le Sénégal enregistre désormais cinq morts liés au Covid-19. Pour lutter contre la propagation du virus, les autorités ont pris une nouvelle mesure : à compter de ce lundi, le port du masque est obligatoire dans les administrations, les entreprises, les commerces et les transports.

Arrêté du Ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye: Le port de masque devient obligatoire dans certains lieux

“La mesure va s’appliquer dans les services de l’administration publique qu’elle qu’en soit le mode de gestion, les services du secteur privé, les lieux de commerce et les moyens de transport”, indique l’arrêté.

Selon le document, “tout manquement aux présentes dispositions sera puni par les peines prévues par les lois et règlements”.

« Tout manquement aux présentations dispositions (port obligatoire de masque : ndlr) sera puni par les peines prévues par les lois et règlements », lit-on dans l’arrêté numéro 0091-37 du 17 avril 2020 rendant obligatoire le port de masque dans les lieux de commerce, moyens de transport ou autres.

Ce que Aly Ngouille Ndiaye n’a pas précisé aux populations, c’est que les contrevenants à cette prescription peuvent être interpellés, gardés à vue, déférés au parquet, placés sous mandat de dépôt en prison et condamnés à un mois de prison ferme et une amende pouvant aller jusqu’à 20.000 FCFA (article 8-1 du code des contraventions).

À LIRE  COVID-19/ Sénégal: 51 NOUVELLES CONTAMINATIONS SUR 1.161 TESTS