Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a réclamé une “solidarité exceptionnelle” avec l’Afrique pour l’aider à affronter la pandémie de Covid-19 et ses conséquences sanitaires, sociales et économiques, lors d’un événement virtuel de haut niveau organisé par la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI).

“Des moments exceptionnels exigent une solidarité exceptionnelle. L’un des tests les plus importants de cette solidarité mondiale est de se mobiliser avec l’Afrique pour une prospérité partagée du continent et du monde”, a plaidé M. Guterres lors de cet événement tenu sous le thème “Se mobiliser avec l’Afrique”.

Il a salué les mesures prises par le continent africain face à la pandémie et a déclaré partager l’appel de nombreux dirigeants africains qui soulignent que c’est en gagnant la bataille contre le virus en Afrique qu’il sera possible de mettre fin à la pandémie partout dans le monde.

Le Secrétaire général a noté qu’en Afrique, les ménages et les entreprises subissaient des problèmes de liquidité et d’autres pressions avant même que le virus ne s’installe sur le continent. “La crise du développement a déjà frappé avant la crise sanitaire, mais maintenant les pays devront lutter contre les deux, avec des millions d’Africains supplémentaires plongés dans la pauvreté”, a-t-il souligné.

M. Guterres a rappelé que pour faire face aux conséquences économiques et sociales dévastatrices, il a demandé depuis le début un ensemble de réponses globales représentant un pourcentage à deux chiffres du produit intérieur brut mondial.

À LIRE  Travaux d’achèvement de la Grande mosquée de Tivaouane : Le montant collecté passe de 1,5 à 4 milliards