Le ministère du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale, Mansour Faye, a démenti la rumeur selon laqulle le transport de l’aide alimentaire destinée aux populations vulnérables devrait coûter 6 milliards de francs CFA, un montant jugé exorbitant et déraisonnable par certains observateurs.

Les 146.000 tonnes de denrées alimentaires destinées aux couches vulnérables sont convoyées dans les différentes régions du pays pour un coût gllobal de 1,5 milliard de francs Cfa, a précisé M. Faye en recevant dimanche la contribution des radios et médias de Saint-Louis à la lutte contre le Covid-19.

Il a indiqué que les premiers camions, qui ont transporté l’aide pour les régions périphériques, comme Ziguinchor, Kédougou et Matam, sont payés à raison de 18.500 francs CFA la tonne. Pour les régions centre, Diourbel, Fatick, Louga et Kaffrine, le coût du transport s’élève a 7.500 francs CFA la tonne, a-t-il déclaré.

Pour Tambacounda et Saint-Louis, les frais de transport se chiffrent à 15.000 francs CFA la tonne.

Il souligne que l’aide alimentaire destinée à la région de Dakar sera transportée par l’armée gratuitement, à l’exception des coûts du carburants et des frais d’accompagnement des chauffeurs.

Il a aussi signalé que l’association des transporteurs a offert gratuitement ses services pour accompagner l’opération. “Et nous attendons le volume de camions, afin de renforcer l’acheminement et la distribution des denrées alimentaires dans les régions du Sénégal’’, a-t-il ajouté.

“Nous ne serons pas distraits par des allégations non fondées. Notre seul objectif est d’arriver à ce que l’opération se fasse très bien et dans les règles de l’art et que tous les produits arrivent a destination sans aucun problème, dans la transparence et la célérité’’, a-t-il assuré.

À LIRE  Covid-19/SÉNÉGAL: 94 nouveaux cas et 57 nouveaux guéris

APS-