Le 60e anniversaire de l’indépendance du pays, ce 4 avril, est organisé dans le contexte de la lutte contre le coronavirus : les festivités prévues ont été annulées et la célébration sera réduite au strict minimum.

Pas de traditionnel défilé militaire… Cette année, la fête nationale sera réduite à une « prise d’armes », prévue ce samedi matin, à 10 heures, dans la cour d’honneur du palais présidentiel à Dakar. Elle sera suivie de l’hymne national. Cérémonie sobre, en présence du ministre des forces armées, et des autorités militaires.

Le chef de l’Etat arrivée un peu avant 10 heures au Palais a fait une revue de troupes constituées d’un détachement de la garde présidentielle et d’éléments de la hiérarchie militaire.

La cérémonie a notamment consisté à une levée des couleurs et à l’exécution de l’hymne national. Le chef de l’Etat a aussitôt après regagner ses bureaux.

La sobriété de cette célébration a été dictée par l’épidémie du Covid-19. Il a été noté un respect de la distanciation sociale dans l’alignement des troupes présentes au Palais de la République.

Le ministre des Forces armées, Maître Sidiki Kâ, le Chef d’Etat-major des Forces armées le général Birame Diop, le Haut commandant de la Gendarmerie le général Jean Baptiste Tine ont pris part à cette cérémonie.

Il en est également été ainsi du Chef de l’état-major particulier du président de la République le contre-amiral (général) Cheikh Bara Cissokho , l’Inspecteur Général des Forces Armées Sénégalaises, le général François Ndiaye et le Grand chancelier le général à la retraite Meïssa Niang prennent part également à la cérémonie.

À LIRE  Covid-19/sénegal: 55 nouveaux cas, 51 nouveaux guéris et aucun nouveau décès

Cette année, le thème de la fête de l’indépendance porte sur ‘’ le rôle des Forces de défense et de sécurité dans la gestion des pandémies et autres catastrophes’’.