Face à la propagation fulgurante de l’épidémie du coronavirus, l’Etat du Sénégal envisage de passer à la vitesse supérieure afin de limiter les dégâts.

Ainsi, les autorités publiques n’écartent pas l’idée de procéder à un confinement total des Sénégalais, à l’instar de la France et de l’Italie.

Des lors la population sénégalaise sera prié de rester chez elle. ce, afin d’amenuiser les risques de propagation.
Pour rappel, le Sénégal enregistre présentement 36 cas de coronavirus dont 05 nouveaux cas signalés ce mercredi. (6 ce jeudi)

L’AFRIQUE DOIT PRENDRE CONSCIENCE DE LA GRAVITÉ DU CORONAVIRUS

Tedros Adhanom Ghebreyesus a annoncé, ce mercredi, que plus 200000 cas dans le monde avaient été signalés à l’OMS.

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé a qualifié, ce mercredi 18 mars, le nouveau coronavirus d’ « ennemi de l’humanité » et a lancé un avertissement aux pays africains.

Les autorités sanitaires mondiales ont appelé l’Afrique à « se réveiller » face à la menace du nouveau coronavirus, soulignant que le continent devait se préparer au « pire ».

COVID-19: SENEGAL: VERS UN CONFINEMENT TOTAL 1
Tedros Adhanom , directeur général dE L’OMS

« Plus de 200 000 cas ont été signalés à l’OMS et plus de 8 000 personnes ont perdu la vie », dont un enfant, a déclaré ce mercredi le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse virtuelle, soulignant que plus de 80% des cas ont été recensés en Europe et dans le Pacifique occidental.

Mais le patron de l’OMS a une fois de plus demandé à l’ensemble de la communauté internationale de se mobiliser, insistant sur le fait que « l’Afrique devrait se réveiller, mon continent devrait se réveiller ».

À LIRE  Covid-19/Sénégal: 177 nouveaux cas, 5 décès, 113 guéris, et 3.390 personnes sous traitement

« Le meilleur conseil pour l’Afrique est de se préparer au pire et de se préparer dès aujourd’hui », a également lancé Tedros Adhanom Ghebreyesus.
Une « menace sans précédent »

Le 11 mars, l’OMS avait qualifié l’épidémie du Covid-19 de « pandémie », poussant de nombreux pays à prendre des mesures exceptionnelles. « Ce coronavirus constitue une menace sans précédent, a ajouté le patron de l’institution ce mercredi. Mais c’est aussi une occasion sans précédent de nous rassembler contre un ennemi commun, un ennemi de l’humanité. »
L’Afrique a été tardivement affectée par la pandémie, mais le nombre de cas a rapidement augmenté. On comptait, mardi 17 mars avant minuit, 462 cas sur l’ensemble du continent.