Le Président Macky Sall a présidé l’ouverture du Salon International de l’Artisanat (SIAD). Le salon de cette année a pour thème : « Artisanat facteur de création d’emplois et de génération de revenus».

C’est ainsi que le chef de l’État, face aux artisans Sénégalais, a souligné l’impératif de « s’ouvrir aux innovations et pratiques internationales, tout en préservant leur originalité ». Selon lui, cette ouverture permettra une meilleure compétitivité sur le marché mondial.

Néanmoins, il a tenu à encourager « la créativité » des artisans sénégalais, qui, selon lui, font preuve « d’une inspiration artistique ».

2ème édition du SIAD: Macky Sall demande aux artisans Sénégalais de s’ouvrir aux innovations et pratiques internationales » 1
Le président Macky Sall durant la visite au SIAD.

Mieux, dans le but de faciliter l’ouverture et la compétitivité des artisans Sénégalais, le Président Macky Sall a annoncé la construction et la réhabilitation de villages artisanaux. Au surplus, il a annoncé la distribution de « financements à des conditionnalités souples, pour faire des maisons artisanales de véritables PME/PMI ».

“J’invite les artisans sénégalais à s’ouvrir aux innovations et pratiques internationales, tout en préservant leur originalité qui (…) ne souffre aucune critique…, Ce salon constitue une vitrine pour les artisans sénégalais et tous les Africains venus faire des expositions”

Macky Sall

Le salon international de l’artisanat de Dakar 2020 est une tribune privilégiée pour notre pays et pour le reste du continent dont le savoir faire artisanal n’ est plus à démontrer. C’est l’occasion de rappeler que le Sénégal et ses partenaires notamment africains ne peuvent plus se contenter du peu dans un secteur où ils sont en droit d’espérer et même de montrer plus.

Le thème retenu pour cette deuxième édition montre à quel point ce secteur est porteur d’espoir pour notre continent et pour le reste du monde.

À LIRE  Covid-19/ l’ADEPME accorde un fond de soutien aux Entrepreneurs sénégalais de la Diaspora

Cette rencontre doit aider à matérialiser les besoins contenus dans le tryptique : Emploi, Formation professionnelle, et Artisanat, un sous thème qui révèle l’intérêt dont regorge le conclave de Dakar.
L’artisanat est l’un des rares secteurs qui procure un développement dans tous les sens de la vie.

L’économie trouve dans l’artisanat un partenariat permanent et varié. C’est un secteur pourvoyeur d’emplois, un marché pour les échanges et une source de revenus pour les acteurs. Les véritables profiteurs de l’artisanat alors doivent être les artisans d’abord et c’est tout le sens de cette 2eme édition du SIAD.

L’artisanat est un secteur pourvoyeur d’emplois et même d’emplois durables pour la plupart du temps. Aussi longtemps qu’ils demeureront, les maîtres de la fortune dans les secteurs, les artisans seront pourvoyeurs d’emplois car leurs entreprises l’exigeront.

C’est un secteur encore sous exploité en terme d’emploi et même d’auto- emploi.

L’artisanat, Facteur de création d’Emplois et de génération de Revenus. Un thème mais surtout une règle de confort qui bien exécutée doit permettre au sortir de cette deuxième édition du SIAD de comprendre quels seront les lendemains de ce secteur qui a un potentiel jusqu’ici méconnu ou mal exploité. Ces genres de rencontres qui visent le bonheur de l’artisan doivent s’intéresser à l’artisan et à son œuvre car c’est un secteur qui doit générer des revenus pour nourrir son homme. Toutefois c’est la compétitivité qui doit servir de promotion à notre artisanat.