Plus de 300 femmes journalistes issues de tous les pays du continent africain prennent part à la troisième édition du Forum des ‘’Panafricaines’’ qui s’ouvre ce vendredi à Casablanca (Maroc) sur le thème de l’urgence climatique.

L’objectif visé est de contribuer au rayonnement du pays et du continent, ainsi que la mise en valeur des femmes et la protection de l’environnement.

En effet, après la mobilisation extraordinaire de la 2e édition du Forum tenue le 26 octobre 2018 à Casablanca, autour d’un thème fort : Migrations africaines : une chance pour le continent, une responsabilité pour les médias », le réseau « Les Panafricaines » a choisi, cette année, de mettre au cœur de ses actions en 2020 la question du climat et ses lourdes conséquences sur un continent qui ne produit pourtant que 4 % des émissions mondiales de gaz à effets de serre.

3è édition du Forum des panafricaines : Le rôle des médias face à l’urgence climatique en Afrique 1

D’où le choix du thème « Urgence climatique, les médias acteurs du changement ». Fathia Elaouni, présidente du Comité permanent des « Panafricaines » et Rédactrice en Chef Radio 2M, a souligné que les médias jouent un rôle majeur pour informer, sensibiliser, l’opinion publique et accompagner les sociétés africaines sur le chemin de l’adaptation. « Il n’est pas trop tard pour l’Afrique ; avec une bonne gouvernance, nous pouvons encore changer le cours des choses », est-elle convaincue.

La troisième édition du Forum « Les Panafricaines » sera meublé par sept ateliers thématiques. Entre autres : Réussir la transition énergétique de l’Afrique : enjeux et défis » ; « Les défis d’une gestion rationnelle des ressources hydriques » ; « L’agriculture durable : une économie verte pour l’Afrique » ; « Adaptation aux changements climatiques, les médias acteurs du changement. » « Les Panafricaines » est un réseau de femmes journalistes africaines dont les membres sont issus des 54 pays du Continent.

À LIRE  MACKY SALL PARTAGE L’ESPOIR D’UNE REPRISE "PROGRESSIVE ET MAÎTRISÉE" DES COURS

Ce réseau a pour ambition de contribuer à une plus grande responsabilité des médias africains dans le traitement des questions centrales qui intéressent les opinions publiques du continent. Ce réseau s’assigne également comme mission de constituer une véritable force de réflexion et de proposition.

Ainsi, déforestation, désertification, préservation des ressources en eau, agricultures alternatives, précarisation, migrations climatiques, sécurité alimentaire ou encore troubles politiques, sont autant de questions sur lesquelles des femmes journalistes du continent vont se pencher pendant deux jours.

A travers six ateliers thématiques, les Panafricaines s’attèleront pendant deux jours à ‘’aiguiser les angles à partir desquels elles constitueront leur agenda 2020’’.

Les ateliers vont, entre autres, porter sur ‘’Réussir la transition énergétique de l’Afrique : Enjeux et défis’’, ‘’Les défis d’une gestion rationnelle des ressources hydriques’’, ‘’L’agriculture durable : une économie verte pour l’Afrique’’ ou encore ‘’Impact sanitaire des changements climatiques’’.

Initié par le Groupe de presse 2M du Maroc en 2017, les ’’Panafricaines’’ est un réseau de femmes journalistes africaines dont les membres sont issues des 54 pays d’Afrique.

Le réseau poursuit l’objectif de contribuer à une plus grande responsabilité des médias africains dans le traitement des questions centrales qui intéressent les opinions publiques du continent, selon ses initiateurs.

Le Sénégal, présent au Comité permanent du Forum les Panafricaines avec deux membres, est représenté à ce forum par une délégation de 7 journalistes membres d’organes privés et publiques.