CARITAS: Le Fonds catholique d’urgence, dédié à la promotion de la solidarité humaine à l’endroit des personnes victimes de catastrophes et de crises humanitaires, sera présenté jeudi à partir de 9 heures au siège de Caritas Sénégal, à Dakar.

Le Fonds catholique d’urgence sera notamment présenté au cours d’une conférence de presse prévue à partir de 9 heures au siège de Caritas Sénégal, sur l’avenue Cheikh Anta Diop.

Ce sera l’occasion pour Caritas Sénégal de présenter ce fonds sur toutes ses facettes dans le but de susciter la participation de tous les fidèles, mais aussi des hommes et femmes de bonne volonté, à la gestion rapide des crises humanitaires et à la prise en charge immédiate des victimes et des personnes vulnérables, rapporte la même source.

“A travers la création du Fonds Catholique d’urgence, les Evêques du Sénégal veulent donner à l’Eglise catholique les moyens de sa pastorale de charité à travers la mobilisation des ressources locales’’, fait-on valoir.

Le lancement de cette initiative est en prélude d’une campagne de mobilisation de fonds, qui aura lieu du 07 au 22 mars 2020 sur toute l’étendue du territoire.

CARITAS SÉNÉGAL LANCE UN FONDS CATHOLIQUE D’URGENCE 1

CARITAS TIRE LA SONNETTE D’ALARME POUR LE SAHEL.

Les représentants de 16 Caritas de la région du Sahel, de l’Europe et des Etats Unis et les délégués de Caritas Africa et Caritas Internationalis se sont réunis du 27 au 29 janvier 2020 à Bissau (Guinée Bissau) pour faire le point sur les programmes en cours, notamment ceux liés à l’agroécologie, la sécurité alimentaire, l’accompagnement des personnes en situation de mobilité, et vérifier la mise en place des mécanismes d’intégrité, de protection et de sauvegarde des enfants et des adultes vulnérables. Les participants ont fait le constat d’une situation alarmante pour une grande partie de la région.

À LIRE  près de 29 000 emplois créés en quatre ans dans le cadre du Plan Sénégal émergent soutenu par la Banque africaine de développement

Ces derniers mois, le Sahel a connu une recrudescence des attaques de groupes terroristes contre les forces de sécurité et les populations locales, créant de nouveaux mouvements de population. Cette situation d’insécurité est en outre exacerbée par de nombreux incidents violents, opposant des membres de différentes communautés. La cohésion sociale au Sahel est en péril. La condition d’insécurité, associée à l’augmentation des déplacements des populations et l’aggravation de la sécurité alimentaire, déstructurent les communautés et les plongent dans un cycle de violences intercommunautaires et intracommunautaires.

Face à ce contexte d’insécurité à causes multiples, le réseau des Caritas engagées pour le Sahel a mesuré l’importance d’intégrer dans tous les projets et programmes en cours de réalisation des mesures aptes à promouvoir la cohésion sociale et le maintien de la paix.

Sécurité alimentaire et agroécologie
Conséquence et cause à la fois de l’insécurité civile persistante dans la région, est l’aggravation inquiétante de la vulnérabilité alimentaire et nutritionnelle des populations du Sahel. Au moins 7,2 millions de personnes seront d’ici juin en besoin d’assistance immédiate. Ce sont principalement les populations déplacées, contraintes à abandonner leurs champs, leurs bétails et leurs moyens de subsistance qui sont les plus affectés.