Sous la tutelle du Ministère des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur, le bureau national de la CEDEAO a tenu, hier, à Kaolack un atelier consultations nationales en vue de l’élaboration de la vision post 2020 de la CEDEAO. Une rencontre qui a réuni le gouverneur et l’ensemble des différentes couches de la région de Kaolack .

L’objectif général de ces consultations nationales est de créer un cadre de dialogue avec les populations. une démarche qui consiste à recueillir leurs avis et observations relativement à la mise en œuvre des programmes de la CEDEAO au niveau national, pour consolider les acquis et corriger les inégalités dans le plan directeur de la Vision Post-2020 de la CEDEAO.

Dans cette perspective, il s’agira d’élaborer un document de contribution du Sénégal à la formulation et la mise en œuvre de la vision Post -2020 de la CEDEAO.

« Nous sommes à Kaolack pour retenir le point de vue des populations locales dans le cadre de l’élaboration de la vision Post 2020 de la CEDEAO, pour voir comment les populations perçoivent les réalisations de la CEDEAO et l’avenir aussi », explique Isidore Machel Sène conseiller technique au ministère des affaires étrangères.

La vision de la CEDEAO est de parvenir à une intégration régionale mais aussi dans le futur à une monnaie unique mais aussi à l’intégration des marché. L’objectif de cette année est d’atteindre la monnaie unique.

En 2007, la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO a adopté la vision 2020 consistant à faire de l’espace CEDEAO une région pacifique sans frontière, prospère et cohérente.

À LIRE  Coronavirus : DES mesures de renforcements préconisées par les Ministres de la Santé de la CEDEAO

Pour le gouverneur de la région de Kaolack Alioune Badara Mbengue qui présidé l’atelier, l’objectif des pères fondateurs poursuivis par les chefs d’Etat qui ont suivi, c’est d’arriver à obtenir une CEDEAO des peuples et prospère où règnent la paix et la sécurité à l’intérieur des pays qui la constituent.

Selon lui, des efforts sont entrain de fournir par les chefs de l’Etat pour accélérer l’intégration économique des pays de la CEDAO afin d’avoir la paix et la sécurité au niveau des frontières. « L’objectif c’est d’avoir une CEDAO sans frontières », a souligné M. Mbengue.

APS-