Le président de l’Union nationale des chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture (UNCCIAS), Serigne Mboup, a plaidé, samedi à Paris, pour l’organisation d’un Salon international de l’agriculture au Sénégal pour relever le défi de l’innovation dans l’agriculture.

’’Ce qui se fait ici à Paris en termes d’innovations agricoles est grandiose. Nous pouvons et nous devons faire la même chose en Afrique particulièrement au Sénégal. Nous en avons parlé avec les autorités étatiques’’, a déclaré Serigne Mboup, samedi, au Salon international de l’agriculture (SIA) de Paris.

MBOUP PLAIDE POUR UN SIA AU SÉNÉGAL 1
MBOUP, président de l’Union nationale des chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture (UNCCIAS)

Le président de l’UNCCIAS dont la structure est la maitresse d’œuvre de la participation au Salon agricole de Paris, a estimé que le continent africain ne doit pas être en reste dans le domaine des innovations agricoles.

’’Tout le monde dit l’Afrique dispose d’un gros potentiel dans le domaine de l’agriculture. Les Asiatiques et les Occidentaux font une ruée vers l’Afrique pour des projets d’exploitation de la terre en mettant les moyens. Nous devons nous organiser et cela passe par un salon de haut niveau comme celui du SIA de Paris’’, a insisté Mboup, également président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Kaolack.

A Paris, la délégation sénégalaise conduite par le ministre de l’Agriculture ’’a multiplié les rencontres pour un partage d’expériences avec ses homologues et des structures de partenariat’’, selon Serigne Mboup.

’’Cela nous rassure beaucoup parce que nous ne sommes pas à Paris pour exposer et vendre, mais surtout pour apprendre des autres’’, a t-il souligné.

Dans la délégation sénégalaise au SIA de Paris, conduite par le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural Pr Moussa Baldé, figurent le ministre de l’Environnement Abdou Karim Sall, des députés, des hauts conseillers, le président de l’Union nationale des chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture Serigne Mboup, des directeurs généraux, des chefs de projets, ainsi que des opérateurs économiques et actrices de développement à la base.

À LIRE  Covid-19/Sénégal: 46 nouveaux cas, 3 décès, et 3297 personnes sous traitement

Ouvert du 22 février au 1er mars 2020, le SIA présenté comme ’’la plus grande ferme de France’’ est axé sur quatre thèmes majeurs que sont l’Élevage et ses Filières, les Produits des Régions de France, d’Outre-Mer et du Monde, les Cultures et Filières végétales, Jardin et Potager, les Services et Métiers de l’agriculture.

Le thème général du SIA est ’’L’Agriculture vous tend les bras’’.

Le salon réunit des éleveurs, producteurs, représentants d’organisations et syndicats professionnels, de ministères et organismes publics ou encore d’instituts de recherche.

Toutes ces composantes viennent présenter les différentes facettes du secteur agricole et agroalimentaire, ses évolutions et ses perspectives.

Le Sénégal a axé sa participation sur le thème : ’’Au Sénégal l’Agriculture cultive l’émergence’’. Un partenariat jugé ’’dynamique’’ entre l’UNCCIAS et le ministère de l’Agriculture a permis de booster la participation sénégalaise qui s’agrandit année après année.

APS-