La BAD SALUE “Les résultats extrêmement positifs du P2RS

Des administrateurs de la Banque africaine de développement (BAD) ont salué, mercredi, ’’les résultats extrêmement positifs’’ du Programme régional de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS) dans la commune de Fatick.

’’Nous constatons des résultats extrêmement positifs et nous souhaitons aux populations bénéficiaires des projets du P2RS d’autres projets’’, a déclaré le porte-parole du groupe d’administrateurs de la BAD, Saïd Maherzi.

Il s’exprimait lors d’une visite à Ndiaye Ndiaye, un quartier de la commune de Fatick, pour s’enquérir des réalisations du P2RS.

’’La mission de la BAD est venue à Fatick pour constater de visu les réalisations du P2RS, écouter et échanger directement avec les populations bénéficiaires mais aussi les autorités locales’’, a-t-il expliqué.

’’Nous sommes venus voir la réalité de l’état d’avancement des projets financés par la BAD dans la cadre du P2RS, et relever les contraintes rencontrées par les bénéficiaires et leurs attentes des projets de développement’’, a-t-il souligné en présence du gouverneur de la région de Fatick, Seynabou Guèye et du coordonnateur national du P2RS, Younoussa Mballo.

Audit de la BAD du programme de résilience à l'insécurité alimentaire au Sénégal P2RS 1
sécurite alimentaire

’’Au terme de notre visite de la ferme aquacole et de l’unité de fabrication d’aliments de poisson du quartier Ndiaye-Ndiaye de Fatick, nous avons été agréablement surpris. On ne s’attendait pas à un tel engouement autour de ces projets’’, a confié l’administrateur.

Le Programme régional de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS), lancé en 2015, est intervenu dans les régions de Fatick (Centre), Kolda (Sud), Ziguinchor (sud), Tambacounda (Est), Kédougou (Sud Est) et Matam (Nord).

À LIRE  MACKY SALL PARTAGE L’ESPOIR D’UNE REPRISE "PROGRESSIVE ET MAÎTRISÉE" DES COURS

Les administrateurs, qui resteront dans le pays jusqu’au 22 février, “prévoient également de rencontrer les plus hautes autorités du pays ainsi que différents partenaires stratégiques”.

“Des échanges sont prévus avec les partenaires gouvernementaux, notamment le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, gouverneur de la Banque pour le Sénégal, ainsi que son homologue des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, le gouverneur suppléant”.

Il ajoute que “des entrevues auront également lieu avec les ministres clés, sous la tutelle desquels sont placés plusieurs projets financés par la Banque”.

L’agenda prévoit aussi des échanges prévus avec d’autres partenaires techniques, comme l’Agence de promotion des investissements (APIX), le Bureau de suivi du plan Sénégal emergent (BOS), la Délégation à l’entreprenariat rapide (DER), la société civile et le secteur privé, etc.

La Banque africaine de développement, partenaire du Sénégal depuis 1972, a financé jusqu’à présent 114 opérations pour un montant cumulé d’environ 3,15 milliards de dollars américains (1 878 milliards de FCFA), selon le communiqué.

Les engagements en cours s’élèvent à environ 2 milliards de dollars (1 187 milliards de FCFA) et sont composés de projets du secteur public, d’opérations du secteur privé et d’une garantie partielle de crédit pour la couverture du risque de change.

P2RS: Programme Multinational de Renforcement de la Résilience à l’insécurité Alimentaire et Nutritionnelle au Sahel-Senegal

Le P2RS est une initiative multinationale impliquant les pays membres du CILSS. Il préconise le renforcement de la résilience au changement climatique, le financement à long terme du secteur agricole et le développement du commerce et de l’intégration régionale comme solution durable à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel.

À LIRE  L’AMBASSADEUR FODÉ SECK ÉVOQUE LES ENJEUX D’UNE COOPÉRATION DURABLE ENTRE LES DEUX PAYS

Le programme s’exécutera à travers quatre projets de cinq ans chacun et sous trois composantes, à savoir : (i) Développement des infrastructures rurales ; (ii) Développement des chaines de valeur et des marchés régionaux ; et (iii) Gestion du projet. Le projet 1 pour le Sénégal est mis en œuvre avec l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD).

La délégation de la Banque poursuit sa mission de consultation au Sénégal jusqu’au vendredi 21 février. Pour rappel, elle est composée des administrateurs suivants : Okogu Bright, Saïd Maherzi, Maïmouna Ndoye Seck, Mohamed El Gholabzouri, Catherine Cudré-Mauroux, Zayed Ahmed, Cornelius Karlens Dekop et Yano Takuji.