La nouvelle édition du programme: ” Bourses Africa”‘, qui organise le “Cabildo de Tenerife”; Le Conseil Insulaire de Ténérife avec Fifede, conduira 33 diplômés de Tenerife à pratiquer des stages dans les pays du Cap-Vert, du Sénégal et du Maroc.

Le président du Conseil Insulaire de Tenerife, Pedro Martin, et la conseillère déléguée des Affaires étrangères, Liskel Alvarez, ont recu les étudiants sélectionnés pour réaliser des stages, formations; non-rémunérés dans les pays africains.

Les bourses dureront cinq mois et débuteront au mois de mars et les participants recevront une aide mensuelle de 500 euros, comme frais administratifs, de voyage et d’hébergement inclus.

"Bourses africa" 33 diplômés de Ténérife en stages  au Cap-Vert, le Sénégal et le Maroc 1
Mr. Pedro Martin. Président du “Cabildo de Tenerife”
Mme. Liskel Alvarez conseillère déléguée des Affaires étrangères

Au total, il y a eu 75 candidatures et une liste de réserve de 21 personnes, le profil le plus commun est celui des diplômés en architecture, en éducation ou dans les disciplines liées au sport.

Les participants seront intégrés dans des entreprises de construction, de tourisme, des administrations publiques et des ONG.

María Lemus, représentante des 33 bénéficiaires, a déclaré qu’elle était “très reconnaissante” pour l’opportunité offerte par le programme car il s’agit d’une grande expérience “professionnelle et personnelle” dans un pays étranger et dans l’activité qu’ils ont étudiée.

Il faut inciter aux jeunes de vivre une expérience à l’extérieur, a l’étranger pour trouver des opportunités d’emploi et cela grâce a “soutien” des “Cabildo” Conseil Insulaire de Tenerife et Fifede.

Pour cette raison, il a exigé que pour l’année prochaine les places et l’investissement économique augmentent.

Pedro Martín a souligné que le Cabildo a augmenté le budget des bourses cette année malgré le fait que les comptes de l’île ont diminué et s’est engagé à renforcer davantage les ” bourses d’Afrique”” afin de pouvoir intégrer à l’avenir ceux qui sont restés sur la liste de réserve.

À LIRE  FACEBOOK SE DOTE D’UN CONSEIL DE SURVEILLANCE INDÉPENDANT

Il a souligné qu’il n’était pas nécessaire de “se concentrer” uniquement sur les activités vers l’Europe car “il y a un monde ici à côté de nous, culturellement très riche et présente de nombreuses opportunités d’emploi: Afrique. Dans ce sens, Pedro Martin a déploré que les îles Canaries vivent “de dos” para rapport au continent africain, tout en soulignant que cette expérience aide à ” faire mûrir” les participants dans tous les sens, a-t-il déclaré.

Liskel Alvarez, quant à elle, a souligné que pour le conseil Insulaire de Tenerife « est un honneur » pouvoir développer ce projet, car il donne aux diplômés une « opportunité » pour commencer sur le marché du travail et dans un pays étranger. “Ils ne seront sont pas seuls, ils sont accompagnés et protégés”, a-t-elle avancé.