L’appui financier apporté par l’Etat aux collectivités territoriales de Fatick est passé de 900 millions de francs CFA en 2012 à plus de 4 milliards en 2020, affirme le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Oumar Guèye.

M. Guèye a fait cette déclaration lors d’un CRD spécial qu’il présidait lundi à Fatick, sur la mise en œuvre de la réforme sur la fonction publique locale, une rencontre à laquelle participaient des élus locaux et des autorités administratives de la région.

Il a laissé entendre que ce total incluait les fonds de dotation et le fonds d’équipements octroyés aux collectivités, avant d’évoquer également la part de la Contribution économique locale (CEL) dans cet appui de l’Etat.

« À l’heure actuelle, beaucoup de collectivités territoriales de Fatick ont reçu une CEL qui varie de 13 millions de francs CFA à plus de 22 millions de francs CFA », a indiqué le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement du Territoire.

« La CEL, une trouvaille de l’Etat dans le cadre de l’équité territoriale, a permis pour la première fois aux collectivités territoriales de Fatick de recevoir 784 millions de francs CFA », a-t-il dit.

S’y ajoute le Programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal (PACASEN) dont la phase pilote est mise en œuvre dans la région à travers les communes de Fatick, Dioffior, Foundiougne, Sokone, Passy et Gossas, selon le ministre.

« Ces communes ont dans le cadre du PACASEN reçu cette année une enveloppe de 148 millions francs CFA », a signalé Oumar Guèye.

À LIRE  Covid-19: Dakar met en place une strategie pour lutter contre Covid-19

Selon le ministre des Collectivités territoriales, « seules 123 collectivités territoriales bénéficient de la phase pilote du PACASEN’’, lesquelles « vont se partager 130 milliards de francs CFA sur les cinq prochaines années ».

Le président de la République Macky Sall a toutefois décidé de généraliser à terme le PACASEN à toutes les 599 collectivités territoriales du Sénégal, a-t-il indiqué.

’’Donc, c’est encore une manne financière de centaines de milliards de francs CFA pour les collectivités territoriales’’, a souligné Oumar Guèye.