Le Parquet de St-louis a envoyer en prison les 31 personnes interpellées par la police lors des violentes manifestations de mardi dernier.

En effet, après les affrontements qui avaient éclaté entre forces de l’ordre et pêcheurs Guet-Ndariens, les 31 personnes qui avaient été arrêtées ont été placées sous mandat de dépôt, hier après-midi du jeudi.
Il s’agit principalement de 12 mineurs et 19 majeurs dont 4 pêcheurs. Ils sont poursuivis pour trouble à l’ordre public et destruction de bien public.

Pour rappel, les pêcheurs du quartier Guet Ndar et les forces de l’ordre s’étaient violemment affrontés mardi 04 février. Les pêcheurs dénonçaient les tracasseries qu’ils subissaient de la part des garde-côtes mauritaniens et, surtout, ils accusaient le gouvernement de n’avoir pas tenu ses promesses de renouvellement des licences pour leur permettre de pêcher tranquillement dans les eaux mauritaniennes.

Environ une trentaine de personnes avaient été interpellées après le saccage de plusieurs bâtiments publics dont l’agence de la Senelec et le Centre des archives de l’OMVS.

Au cours de la violente manifestation, des policiers avaient été blessés. Les personnes arrêtées devaient être déférées au parquet de St-Louis hier jeudi. D’après certaines sources, le ministre de la Pêche, Alioune Ndoye, est attendu à St-louis ce vendredi pour tenter d’apaiser la situation.

À LIRE  COVID-19/ Sénégal: 11 nouveaux cas ET 1 décès