Une cellule d’accompagnement psychologique aux “13 étudiants sénégalais” coincés en Chine, précisément à Wuhan, où sévit le nouveau Coronavirus, a été installée ce jeudi au cours d’une rencontre entre le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr et les parents desdits étudiants.

“Nous venons de procéder à l’installation une cellule d’accompagnement psychologique en présence des parents qui étaient représenté. Et cela a été une occasion de faire un tour d’horizon pour expliquer aux parents l’importance de cette cellule”, a indiqué Diouf Sarr, à l’issue de la rencontre face à la presse.

Selon le ministre, l’ensemble des spécialistes qui composent la cellule vont entrer en contact permanent au jour le jour pour faire une fiche afin d’assurer que les enfants sont dans de très bonne conditions psychologiques.

Le ministre de la Santé a demandé aux parents de travailler avec le gouvernement jusqu’à la résolution de ce problème qui, en réalité est un problème national. “Nous demandons aussi à l’ensemble des spécialistes qui composent la cellule d’être extrêmement rigoureux dans l’approche pour que nos enfants soient dans les meilleures conditions psychologiques”.

Les 13 étudiants bloqués à Wuhan, ville placée en quarantaine depuis quelques semaines, réclament leur rapatriement au Sénégal. Leurs parents, réunis au sein d’un collectif, ont organisé mercredi une conférence de presse pour appeler à leur retour au bercail.

Il faut signaler que les parents des étudiants sénégalais bloqués à Wuhan, en Chine, se sont rassemblés en collectif et tiendront une conférence de presse ce mercredi 4 février. Treize sénégalais se trouvent actuellement confinés à Wuhan, épicentre de l’épidémie de coronavirus. Ils ont lancé un appel aux autorités de Dakar pour organiser leur retour.

À LIRE  Le comité scientifique sénégalais valide l’artemisia comme remède contre le coronavirus

Le président Macky Sall a déclaré lundi que le Sénégal « n’avait pas les moyens de rapatrier » ses ressortissants à Wuhan. Une déclaration qui suscite de nombreux commentaires, sur les réseaux sociaux, et à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar.

L’État sénégalais a envoyé une aide financière de 600 000 francs CFA par étudiant bloqué à Wuhan, un peu plus de 910 euros. Le Maroc, mais aussi l’Algérie, qui a rapatrié des ressortissants algériens, tunisiens, libyens et mauritaniens. Ces étudiants appellent les autorités sénégalaises à s’organiser avec d’autres États de la région.