Le scrabble, le vice-champion du monde de scrabble, Ousmane Sakal Dieng, a plaidé, dimanche, à Sakal (Louga) pour l’intégration de cette discipline sportive dans le programme scolaire pour corriger le niveau de français des élèves et améliorer leurs aptitudes dans les mathématiques.

« Le scrabble est un sport qui peut aider à corriger le niveau de français dans les écoles et permettre aux élèves d’avoir des aptitudes en mathématiques. Nous avons ficelé au niveau de la commune, un programme de scrabble scolaire », a-t-il dit.

Il s’exprimait lors de la finale de football entre l’ASC Bokk Diom et Gadegua dont il est le parrain. Bokk Diom a remporté le match aux tirs au but.

« Le scrabble mérite d’être soutenu. C’est un jeu, certes, mais il y a l’aspect ludique et il permet aux jeunes de découvrir l’émulation, le partage et la compétition saine à travers le scrabble scolaire », a-t-il dit.

Selon lui, « le scrabble constitue le parent pauvre du sport sénégalais. C’est le premier pourvoyeur de médailles au niveau mondial. Le scrabble gagne plus de titres que le football, malheureusement il n’a pas la considération qu’il mérite ».

M. Dieng a soutenu que la commune de Sakal « mérite d’avoir un espace adéquat » pour la pratique du sport tel que le football.

«Apprendre en jouant»

« Le scrabble est un sport qui peut aider à corriger le niveau de français dans les écoles et permettre aux élèves d’avoir des aptitudes en mathématiques. Nous avons ficelé au niveau de la commune, un programme de scrabble scolaire »

Ousmane Sakal vice-champion du monde de scrabble

Si le Scrabble reste avant tout un jeu de société, il peut également se révéler un excellent support pédagogique. En effet, sa pratique au sein d’une classe ou d’un club scolaire permet à l’enfant d’«apprendre en jouant», et offre ainsi l’occasion aux animateurs ou aux enseignants de concilier des objectifs pédagogiques avec les aspirations des enfants !

À LIRE  L'UEMOA appuie le Sénégal en matériel dans sa riposte contre le COVID-19

Quoi de plus motivant pour l’élève que de mobiliser ses connaissances à travers une activité ludique ? L’envie de gagner suscite le désir de mieux maîtriser certains éléments liés au français ou aux mathématiques. De plus, l’initiation à un jeu réputé difficile valorise celui qui le pratique.