Des experts sénégalais locaux et de la diaspora, issus de plusieurs compagnies mondiales du secteur pétrolier et gazier, ont pris part à la conférence organisée, samedi 25 janvier 2020, au ministère du Pétrole et des Energies.

Entre autres sujets, la contribution qu’ils peuvent apporter audit secteur, dans l’exploitation prochaine de nos ressources naturelles.

Le président Macky Sall a souligné l’importance pour le Sénégal de se donner les moyens pour faire revenir des experts sénégalais du secteur du pétrole et du gaz pour « éviter que notre pays subisse ce que d’autres ont subi en ne tirant pas profit de ses ressources ».

Il a fait cette déclaration à l’audience qu’il a accordée aux experts sénégalais locaux et internationaux, en marge de la conférence portant sur « la contribution de l’expertise sénégalaise locale et de la diaspora dans l’exploitation des ressources gazières et pétrolières », tenue au Building administratif Mamadou Dia, sous la présidence de Mouhamadou Makhtar Cissé, ministre du Pétrole et des Energies.

Le Chef de l’État est longuement revenu sur les initiatives prises par le Gouvernement pour encadrer les revenus à tirer de l’exploitation prochaine du pétrole et du gaz. Parmi celles-ci, la mise en place du Conseil d’orientation stratégique (Cos-Petrogaz) et du Ges-Petrogaz, chargé de la mise en œuvre des délibérations, l’adoption d’un nouveau Code pétrolier, la loi sur le contenu local, la création de l’Inpg, etc.

« la contribution de l’expertise sénégalaise locale et de la diaspora dans l’exploitation des ressources gazières et pétrolières »

D’autres initiatives sont en cours dont l’élaboration de la loi sur la répartition des revenus tirés de l’exploitation du pétrole et du gaz, le Code gazier, les décrets d’application relatifs au contenu local. Elles se feront dans une démarche participative.

À LIRE  "Les perspectives ÉCONOMIQUES sont extrêmement prometteuses" SELON BM

Les experts sénégalais ayant pris part à l’audience et à la conférence ont partagé leurs expériences et formulé des recommandations qui se résument en quatre thèmes :

  • la gouvernance.
  • le renforcement des ressources humaines clés du Ministère du Pétrole et des Énergies ainsi que de Petrosen.
  • le contenu local .
  • l’économie.

Ils ont insisté sur le renforcement des organes de contrôle de l’État, pour une maîtrise des coûts et de la production d’hydrocarbures, ainsi que l’opportunité économique que présente le gaz pour la consommation domestique mais aussi son utilisation pour la production de l’électricité à moindre coût. Toute une véritable économie peut émerger de l’exploitation du pétrole et du gaz.