4YOU™ ,La start-up sénégalaise spécialisée dans le financement de la consommation au quotidien, envisage de contribuer à améliorer le pouvoir d’achat des consommateurs. La société souhaite soutenir l’emploi des jeunes femmes en recrutant plus de 5 000 Agents 4YOU™ d’ici 2021 dans cinq pays, dont 1 000 femmes au Sénégal en 2020.

Les Agents 4YOU™ seront en charge d’enrôler les commerçants qui souhaitent attirer des consommateurs avec un programme de « CASH BACK » ou permettre à ces derniers d’acheter à crédit avec 4YOU™. Le « CASH BACK » est une promotion proposée par un commerçant ou une marque qui permet aux consommateurs de recevoir un remboursement en cash après un achat.

« L’impact social de notre projet est notre principale motivation. 4YOU™ permet à des jeunes femmes de se prendre en main et d’avoir un revenu régulier en récupérant 80 % du chiffre d’affaires réalisé », précise Draman Traoré, le co-fondateur.

Basée à Dakar, la start-up projette d’accélérer son développement et d’étendre sa présence dans quatre nouveaux pays africains en 2020 dont la Côte d’Ivoire, le Cameroun, la Guinée et le Mali. Pour financer sa croissance rapide, la société compte lever deux milliards de Francs CFA auprès d’investisseurs privés avant la fin de 2021.

Ce financement permettra à 4YOU™ de renforcer son équipe d’ingénieurs à Dakar, d’augmenter rapidement sa base d’utilisateurs et de développer son réseau d’Agents 4YOU™.

En partenariat avec Orange, 4YOU™ cible un marché de plus de 50 millions d’abonnés en Afrique, dont le segment classe moyenne représente 27,6 milliards d’euros par an. 4YOU™ augmente ce pouvoir d’achat avec un service sur mobile qui permet de « cagnotter » des Francs CFA à chaque dépense et acheter à crédit chez des commerçants.

« Nous avons la volonté d’offrir le service 4YOU™ à des millions de consommateurs en Afrique. Il nous a paru stratégique de s’allier à un opérateur comme Orange qui garantit une présence panafricaine et une technologie universelle, l’USSD, accessible avec ou sans smartphone », commente Draman Traoré.

L’idée de créer 4YOU™ est venue à Draman Traoré en observant des commerçants distribuer du crédit mobile avec un téléphone. Alors que Draman pensait à une solution simple pour aider les consommateurs à obtenir plus de services dans les commerces de proximité, l’idée de 4YOU™ était née. Draman avait l’objectif d’augmenter le pouvoir d’achat des consommateurs en regroupant dans une interface mobile les privilèges financiers offerts par des commerçants et des marques.

À LIRE  Les femmes de Nguidjilone reçoivent du matériel d’irrigation

En 2019 le service 4YOU™ a attiré plus de 64 000 consommateurs uniques avec un trafic mensuel moyen de 20 000 consommateurs. Cette même année la société a dégagé des revenus en facturant de l’accès au service, la participation à des jeux-concours pour son baromètre consommateur et la gestion des « CASH BACK » offerts par les partenaires dans les secteurs de la grande distribution, la restauration, la mode et la cosmétique.

A Propos de 4YOU™ :

4YOU™ est un service de financement de la consommation au quotidien. La société offre du pouvoir d’achat aux consommateurs urbains avec une plateforme de privilèges financiers 100 % mobile, qui regroupe des services tels que : jeux-concours, cash back, achat à crédit et codes promo. Ces privilèges sont négociés par 4YOU™ avec des commerçants et marques qui souhaitent augmenter leurs ventes et améliorer l’expérience client. La communauté 4YOU™ compte plus de 64 000 consommateurs au Sénégal et plus de 80 000 abonnés sur les réseaux sociaux. 4YOU™ est une marque de la société MILLENNIAL FINANCE SAS ACV, fondée en 2016 par des experts en fintech et banque commerciale.

Draman Traoré, co-fondateur et Président de 4YOU™, est né à Bordeaux (France) où il a grandi avec le rêve de participer au développement de l’Afrique. Après des études de télécommunications et en école de commerce à Paris, il passe quatre années au Canada avant d’arriver à Dakar en 2008 pour le compte du leader mondial des paiements électroniques, FIS Global. Après huit années passées à parcourir l’Afrique, il décide de créer sa propre société en 2016.

À LIRE  Ouverture premier marché bio et inauguration Boutique Bio Keur Yakaar à la Somone