L’Alliance pour la République (APR), le parti de Macky Sall, déclare dans un communiqué avoir exclu définitivement de ses rangs un ancien collaborateur du chef de l’Etat, Moustapha Diakhaté.

“Le conseil de discipline (…) prononce l’exclusion définitive de Moustapha Diakhaté des rangs de l’Alliance pour la République”, écrit ladite instance de l’APR dans un communiqué signé de son président, Abdoulaye Badji.

L’APR invoque des “propos séditieux, fractionnistes (…) du camarade Moustapha Diakhaté”, qui “entache gravement l’image du parti”.

Déjà dans une “mise au point” publiée lundi, le député Abdou Mbow, adjoint du porte-parole national du même parti, déclare que l’ancien député et collaborateur du chef de l’Etat “a tenté de disqualifier les instances” du parti au pouvoir “en visant directement son mode de fonctionnement”.

Moustapha Diakhaté “est libre de créer un mouvement (…) en dehors de l’Alliance pour la République”, a ajouté M. Mbow.

Selon certains médias sénégalais, M. Diakhaté aurait annoncé avoir créé une instance baptisée “Manko Taxawu Sunu APR”.

Moustapha Diakhaté, président de Manko taxawu sunu Apr : «C’est une décision nulle, et faire un recours c’est donner de l’importance à ces farceurs»
«Je considère ce que vous appelez une exclusion comme une non-décision, une farce, une provocation, une tentative de diversion et de me faire perdre mon temps. Je n’ai pas pratiquement de commentaires à faire. Je me focalise sur la création de Manko taxawu sunu Apr et jeudi prochain, avant midi, le texte fondateur du mouvement sera publié et les Sénégalais sauront pourquoi nous avons créé ce mouvement, ses objectifs et comment il compte se déployer sur l’ensemble du territoire national. Cette décision est donc nulle et non avenue.

À LIRE  Fin du franc CFA: l'Afrique de l'Ouest adopte "l'Eco"

Faire un recours, c’est reconnaître un acte qui est illégal dans la forme et dans le fond et surtout donner de l’importance à ces farceurs-là. Ils ne méritent pas ça. Je ne peux pas savoir si c’est une proposition du Président Macky Sall. Je ne peux pas entrer dans la tête du Président. Tout ce que je peux dire, c’est que c’est un acte indigne d’un parti qui est arrivé au pouvoir par la démocratie. C’est une balafre sur le visage de l’Alliance pour la République, et elle le restera pour longtemps.»