Un nouveau forage d’une capacité de 200 m3 par jour a été mis en service dans la ville de Takhoum, une localité département de Mbour. Inauguré par le Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, a, en compagnie de l’ambassadeur de la République de Corée, Won Sok Choi.

Cet ouvrage hydraulique, implanté à Keur Maidé, financé par la coopération coréenne à hauteur de 188 millions de francs CFA, par le biais d’une subvention non remboursable, polarise une quinzaine de villages et hameaux, soit une population de 8 692 habitants.

MBOUR: UN FORAGE MIS EN SERVICE À TAKHOUM et 2 réservoirs à Thiès 1

Selon le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, cette inauguration entre dans le cadre du deuxième programme hydraulique rurale financé par la République de Corée.

“L’accès des populations à des conditions adéquates d’approvisionnement en eau potable constitue l’un des objectifs du Plan Sénégal émergent (PSE)”

“L’accès des populations à des conditions adéquates d’approvisionnement en eau potable constitue l’un des objectifs du Plan Sénégal émergent (PSE)“, a rappelé Serigne Mbaye Thiam, en insistant sur le fait qu’une telle option traduisait ’’la volonté de l’Etat du Sénégal d’améliorer, de façon significative les conditions de vie des ménages’’.

Il s’agit surtout, selon M. Thiam, pour le pays, d’atteindre les objectifs de développement durable (ODD) dans le secteur de l’eau potable et de l’assainissement.

L’inauguration de ce forage de Takhoum marque un pas vers un des objectifs de “l’accès universel à l’eau” que le président de la République Macky Sall veut mettre en œuvre durant son second mandat, a-t-il dit.

La réalisation de cette infrastructure, dotée de sept systèmes multi villages, assure l’approvisionnement en eau de cent villages peuplés de plus de 40 000 habitants, a fait savoir Thiam.

À LIRE  Appel à l’occasion de la journée internationale de la femme pour l’arrêt des usines de farine et d’huile de poisson

Approvisionnement de la région de Dakar en eau : Deux nouveaux réservoirs mis en service à Thiès

Pour correctement approvisionner la région de Dakar en eau potable, le gouvernement a lancé la construction de Keur Momar Sarr (Kms) 3 et une usine de désalinisation d’eau de mer. En attendant ces ouvrages, des solutions alternatives sont mises en place. C’est dans ce cadre qu’il a été inauguré hier les 2 réservoirs de Thiès. Ils font la jonction entre les 10 forages de Tasset et la future production de Kms3.

MBOUR: UN FORAGE MIS EN SERVICE À TAKHOUM et 2 réservoirs à Thiès 2

Le gouvernement du Sénégal attend définitivement régler le problème de l’accès universel à l’eau potable. Si la construction de l’usine de Keur Momar Sarr 3 est à la phase finale, les autorités n’ont pas attendu sa réception pour anticiper sur les éventuels problèmes liés à son exploitation.

En effet, depuis un mois déjà, les deux réservoirs de stockage situés sur le point culminant de la forêt classée de Thiès tournent à pleine vitesse. D’une capacité de 10 mille m3 par jour chacun, ils ont été officiellement inaugurés hier par le ministre de l’Eau et de l’assainissement. Ainsi, ces réservoirs vont stocker l’eau issue de l’exploitation des 10 forages installés à Tasset pour l’injecter dans le circuit des régions de Dakar et Thiès. C’est une mesure d’urgence visant à partiellement résoudre le besoin en eau de la capitale. L’année prochaine, les 100 mille m3 de la première phase Kms3 vont y transiter.

Ces infrastructures apportent une solution immédiate avec la phase intermédiaire de Tasset et vont plus tard contribuer à apporter une solution durable avec la mise ne service de Kms3. Ils ont une durée de vie de 50 ans», a déclaré Serigne Mbaye Thiam. Le ministre de l’Eau et de l’assainissement a informé que l’ouvrage a coûté 18 milliards de francs Cfa. Il a aussi expliqué que ces ouvrages ont permis aux villages environnants d’être branchés sur le réseau urbain. «Nous avons veillé à ce que les villages environnants de Tasset soient branchés grâce à l’installation de bornes-fontaines à Palam Thioyane, Diass Palam et Bili Birame.

À LIRE  le MEDS pour la valorisation du capital humain au sénégal
MBOUR: UN FORAGE MIS EN SERVICE À TAKHOUM et 2 réservoirs à Thiès 3

Renforcer l’accès à l’eau potable dans la région de Dakar

il faut rappeler qu’au Sénégal et en absence de ressource en eau potable locale suffisante, Dakar est alimentée par un système d’adduction d’eau depuis le lac de Guiers (ALG). Ce système transporte l’eau depuis le fleuve Sénégal jusqu’à la capitale sur 250 km et représente 50 % de l’alimentation de Dakar en eau potable. La croissance démographique forte de ces dernières années a conduit à la saturation des capacités de production et de transfert. Actuellement, près d’un million de personnes dans la capitale souffrent d’un service intermittent.

Afin de couvrir les besoins en eau, le schéma directeur de mobilisation des ressources en eau de la région de Dakar de 2011 a identifié un programme de travaux sur la période 2013-2024. Ce programme prévoit l’extension de la capacité du système ALG et de la station de traitement d’eau potable de Keur Momar Sarr (KMS). Ce projet, appelé KMS 3, devrait représenter en 2020 plus de 20 % de la capacité de production d’eau potable du système ALG.

Avec APS-