La société australienne FAR Ltd a déclaré lundi qu’elle a obtenu un prêt pour sa part du projet Sangomar de 4,2 milliards de dollars, le premier bloc de développement pétrolier du Sénégal.

FAR, un partenaire minoritaire du projet, a déclaré avoir reçu des approbations de crédit pour une facilité de prêt de 300 millions de dollars garantie par la Macquarie Bank, BNP Paribas et Glencore.

Du pétrole pour les trois prochaines années
Le gouvernement sénégalais a récemment donné le feu vert au projet, qui devrait produire 231 millions de barils (MMbbl) de ressources pétrolières dans sa phase initiale de développement et produire du pétrole dans les trois prochaines années.

Les travaux continuent malgré un différend relatif …
Le projet est une coentreprise (JV) entre Woodside Petroleum, Cairn Energy Plc, FAR et la société d’État sénégalaise Petrosen.

Woodside, en tant qu’opérateur du projet, a émis un avis d’exécution pour les contrats de forage et de construction et d’installation sous-marine, a indiqué FAR. Les partenaires du projet sont désireux de poursuivre les travaux, même s’ils attendent l’issue d’un arbitrage sur un différend.

FAR soutient qu’on lui a refusé le droit d’anticiper la vente d’une participation de 35% dans le champ Sangomar par ConocoPhillips à Woodside en 2016. Le différend devrait être résolu au début de l’année.


FAR Limited (FAR) est une société d’exploration pétrolière et gazière. Ses principales activités comprennent l’exploration de gisements de pétrole et de gaz, l’identification et l’évaluation de nouveaux projets d’exploration et la monétisation des droits d’exploration et de production pétrolière.

À LIRE  Covid-19/SÉNÉGAL: 153 nouveaux cas dont, 2 décès, et 3923 personnes sous traitement