“Près de 43 pour cent des populations des villes et villages n’ont pas encore accès à l’énergie a Saint-Louis” a annoncée le directeur de l’agence régionale de développement (ARD), Ousmane Sow.

Il a également relevé que ‘’les acteurs économiques peinent à pouvoir saisir les opportunités qui s’offrent dans les différentes filières, depuis la réalisation des grands chantiers de l’état en termes d’infrastructures routières’’.

M. Sow s’exprimait jeudi, lors de l’ouverture de la première édition du forum régional sur le programme d’accès à l’énergie dans la région de Saint-Louis 2017-2019, sur le thème ‘’ les énergies renouvelables pour la promotion du développement économique territorial des jeunes’’.

“Près de 43 pour cent des populations des villes et villages n’ont pas encore accès à l’énergie a Saint-Louis”

Selon lui, le forum vise à partager les résultats de la politique sectorielle sur les énergies renouvelables, notamment sur ses objectifs et les cibles qui doivent être atteintes dans un horizon à court, moyen et long terme.

Le directeur de l’ARD estime qu’il est aujourd’hui question d’accompagner les filières économiques à pouvoir disposer de tout ce qui est service énergétique, qui permet de travailler sur ‘’la transformation des produits locaux, mais aussi des services qui sont articulés aux activités de la filière agricole’’.

Le projet, dont le coût est estimé à un million de dollars, regroupe différents acteurs, notamment les collectivités territoriales, les partenaires techniques et financiers, la société civile, les associations de producteurs, les jeunes et les organisations de femmes.

Ouvert jeudi, ce forum se poursuivra jusqu’à samedi, sous l’égide de l’ARD et de l’ONG ‘’Le Partenariat’’, avec l’appui de l’université Gaston Berger (UGB) et des instituts de formation en énergie, d’Enda énergie et de la coopération allemande (GIZ).

À LIRE  Covid-19/SÉNÉGAL: 72 nouveaux cas ET 3 décès

APS-