Macky Sall se rend d’abord à Lomé où il prendra part au sommet sur la lutte contre les faux médicaments, prévu le 18 janvier. Il sera question lors de ce sommet de la distribution généralisée de produits médicaux de qualité inférieure et falsifiés et des faux médicaments. C’est un problème qui touche l’Afrique de façon disproportionnée.

On estime que le marché mondial des médicaments de qualité inférieure (ne répondant pas aux spécifications de qualité) ou falsifiés (dont la composition, l’identité ou la source délibérément faussée) représente jusqu’à 200 milliards de dollars, soit 10 à 15 % du marché pharmaceutique total. Mais il pourrait s’agir d’un phénomène bien plus important : selon l’Organisation mondiale de la santé. Un problème particulièrement sérieux en Afrique. En 2013-2017, 42 % des médicaments de qualité inférieure et falsifiés découverts étaient situés sur le continent.

Dans la capitale de l’Angleterre, il participera avec Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire et d’autres chefs d’états africains à Londres au sommet Royaume Uni Afrique sur l’investissement.

Macky Sall terminera sa tournée internationale avec sa participation à la Réunion Annuelle du Forum Économique Mondial de Davos (qui se tiendra du 21 au 24 janvier) le 21 janvier avant de revenir à Dakar le lendemain 22 janvier.

Dès son retour à Dakar, le président Macky SALL accueillera son homologue Recep Tayip Erdogan, le président turc, qui en sera à son quatrième voyage au Sénégal depuis 2013.

Une visite préparée de longue date par le ministre des affaires étrangères Mevllut Cavusoglu avec son collègue sénégalais Amadou Ba.

À LIRE  FONSIC VA FINANCER TROIS PROJETS DE FILMS SÉNÉGALAIS

La situation en Libye, la crise au Moyen Orient ainsi que les relations commerciales seront au centre des discussions.