L’aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD) a augmenté de 5 % son trafic en 2019, comparativement à l’année précédente, grâce à l’apport de la nouvelle compagnie Air Sénégal international, a indiqué mercredi Xavier Mary, directeur général de LAS, société chargée de la gestion de l’infrastructure aéroportuaire.

« Cette année s’est terminée avec un trafic de 2 491 185 passagers, soit une augmentation de 4,69% avec les transits, et de plus 5,93% hors transit », a indiqué M. Mary, lors d’une rencontre de présentation de vœux de nouvel aux employés de la société, à la gare des pèlerins de l’AIBD.

L’occasion a été saisie pour honorer 19 retraités des deux dernières années et décorer des agents qui se sont distingués dans la récente certification IS0 9001 de LAS.
« Grâce à Air Sénégal, au développement de son réseau et à la mise en place de son hub, nous avons pu obtenir ces résultats de trafic », a relevé Xavier Mary.
Ces résultats s’expliquent aussi, selon lui, par la « faillite de CAMAIRCO, celle d’Aigle Azur, ainsi que le départ anticipé de South Africa Airways, du aux difficultés qu’a eues cette compagnie aérienne ».

La nouvelle compagnie a choisi l’AIBD pour développer sa stratégie triennale de déploiement vers l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique du Nord et l’Europe, a relevé Jean-Baptiste Diop, chef du département développement des lignes.
Elle a lancé de nouvelles lignes vers l’Europe (Paris, Marseille, Barcelone), et a ouvert une dizaine de lignes l’Afrique de l’Ouest et du Nord. Abidjan, Praia, Conakry, Bamako, Ouagadougou, Niamey, Bissau, Banjul, Nouakchott, Accra, Lagos, Abuja et Casablanca sont desservis.
« La mise en place du hub d’Air Sénégal a permis de résorber le gap laissé par ces compagnies et nous a permis de terminer l’année 2019 avec un résultat de trafic positif (+5%), comparé à 2018 », a-t-il aussi relevé. Cette performance est « au-dessus de la moyenne africaine et de l’objectif (…) assigné par l’Etat du Sénégal ».

À LIRE  Sénégal lève 57,750 millions d’euros sur le marché financier de l’UMOA

De « belles perspectives » s’annoncent pour 2020, avec la poursuite du développement d’Air Sénégal, qui compte acquérir deux A220-300, pour permettre l’ouverture de nouvelles lignes pour la prochaine saison de l’été 2020. Il s’agira de Genève, Londres, Washington et New York.
Ouvert en 2017, l’AIBD reçoit en moyenne 2 millions de passagers par an.