La région de Saint-Louis du Sénégal possède des trésors cachés pour qui veut bien prendre la peine de s’éloigner un peu des classiques visites des Parcs Nationaux du Djoudj ou de la Langue de Barbarie. Ces excursions incontournables sont très intéressantes mais elles sont loin de montrer toute la diversité des paysages du Delta du Fleuve Sénégal.

Cette zone si particulière du Sénégal, proche de l’embouchure du plus grand fleuve sénégalais, offre une explosion de paysages aussi différents que la savane arbustive, les marais d’eau douce, les bolongs ou encore les berges du fleuve.

Saint-louis, baptisée en hommage au Roi de France, Louis IX, sous la régence de Louis XIV, a été fondée en 1659 par Louis Caullier. Déjà en 1638, les Français étaient présents à Saint-Louis. Plus ancienne colonie française d’Afrique.

De 1895 à 1902, à son apogée, Saint-Louis cumulait les fonctions de capitale des colonies du Sénégal et de celle de l’Afrique Occidentale Française (Sénégal, Mauritanie, Soudan, Guinée et Côte d’Ivoire). Elle était l’une des plus importantes villes d’Afrique, la plus active politiquement et économiquement, la mieux urbanisée et la première par sa population blanche. Capitale du Sénégal jusqu’en 1957 elle fut également capitale de la Mauritanie de 1920 à 1960.

À LIRE  SAINT-LOUIS : PLUS DE 265 MILLIONS POUR LE TOURISME