La ministre du Commerce et des Pme a invité les entreprises saint-louisiennes à saisir les nombreuses opportunités que leur offre la région.

Aminata Assome Diatta s’exprimait à l’issue de cette rencontre son soutien aux entreprises et les invite à participer massivement à cette deuxième édition de la Foire internationale de Saint-Louis, «Les vitrines de Saint-Louis», organisée du 5 au 15 janvier par la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de la région sous le thème «Enjeu et perspectives régionaux dans l’atteinte des objectifs de la politique d’autosuffisance alimentaire en riz».

Mme Diatta a souligné que la FISA est aussi un espace de communication et d’échanges sur les thématiques économiques et de développement de la région, évoquant la pertinence du thème de l’édition 2020.

La ministre a par ailleurs relevé que le thème, cadre avec l’axe 1 du plan Sénégal émergent (PSE), qui se fixe comme objectif, une transformation structurelle de l’économie.
Dans cette perspective, elle a noté que « la région de Saint-Louis, de par sa position géographique et stratégique et ses atouts divers, sera sans nul doute une des locomotives du développement économique du pays ».

Assome Diatta a rappelé que la première édition a noté une réussite, grâce à la grande exposition et ses panels de hautes factures sur les défis qui interpellent la région notamment le financement des chaînes de valeur agricoles, le programme d’autosuffisance en riz, les enjeux de l’exploitation du gaz sur l’économie territoriale, de Saint-Louis et l’agro-business innovant.

Parlant de l’autosuffisance alimentaire et de l’élevage, la ministre a soutenu que « la région de Saint-Louis, n’a cessé d’augmenter ses performances de production en riz, oignon, tomate fraîche, carottes, pomme de terre, sans oublier les produits halieutiques ».
Selon elle, l’Agropole nord pourrait contribuer à la mise en œuvre d’infrastructures durables et équipements d’exploitation pour contribuer au renforcement de l’industrialisation de la région, à travers les chaînes de valeurs agricoles, en créant des commissions agricoles favorables à des investissements, vecteurs de compétitivité.
« Saint-Louis, ville de carrefour dans une région modèle, jadis ville d’histoire et de culture, aujourd’hui grenier du Sénégal, mais elle s’ouvrira très prochainement au monde entier sous une nouvelle bannière, pétrolière et gazière, à la faveur des nouvelles découvertes minières de dimension mondiale », a-t-elle dit.

À LIRE  L’UE POUR UNE COOPÉRATION RENFORCÉE AVEC L’AFRIQUE

Cheikh Sourang, président de la Chambre de commerce, a de son côté fait savoir que l’objectif de cette foire est de promouvoir les produits locaux de la région, et du coup offrir aux populations de découvrir les énormes potentialités de la région et aux entreprises et commerçants de saisir cette opportunité pour faire des affaires. Cheikh Sourang a aussi salué les bonnes performances réalisées par la Chambre consulaire qui se traduisent par un renforcement du tissu industriel de la région devenu aujourd’hui une réalité, avec notamment l’acquisition de deux usines de fabrication de craie et de ketchup qui vont générer des centaines d’emplois pour les jeunes.