Le gouvernement sénégalais ambitionne un financement annuel d’environ 50 milliards de francs CFA (85,2 millions de dollars américains) dans la mise en œuvre des projets structurants du chemin de fer, a rapporté jeudi l’Agence de presse sénégalaise (APS) citant le secrétaire d’Etat au Réseau ferroviaire, Mayacine Camara.

“Nous avons une vision en trois axes stratégiques devant entraîner 13 projets structurants qui mailleront tout le territoire national avec plus de 2070 km de nouvelles lignes, pour un engagement annuel de 50 milliards de francs CFA, soit un investissement de 0,9 du PIB annuel”, a fait savoir le secrétaire d’Etat sénégalais.

“La vision est de construire à l’horizon 2035, un système ferroviaire sécurisé, respectueux de l’environnement et de l’équité sociale et territoriale, tout en offrant un service de transport performant”, a-t-il expliqué.

“Cette nouvelle politique ferroviaire, figure le transport à terme de 2,5 millions de passagers, 24, 2 millions de tonnes de fret chaque année”, a-t-il ajouté.

M. Camara a précisé que le gouvernement table sur un gain annuel en capital estimé à 200 milliards de francs CFA (340,7 millions de dollars).

Selon lui, le Sénégal veut parvenir à l’horizon 2035 à faire en sorte d’assurer la desserte pour 75% de la population sénégalaise, impliquant la création d’environ 180 mille emplois durant la phase de mise en œuvre des projets d’infrastructure. F

À LIRE  covid-19/SÉNÉGAL: GAZ ET PÉTROLE, s’éloignent une fois de plus