L’Aéroport Dakar-Blaise-Diagne (AIBD), les aéroports régionaux et la compagnie nationale Air Sénégal font partie intégrante du premier pilier de la stratégie nationale de développement touristique national axé sur l’inter-connectivité, indique le ministre du Tourisme et des Transports aériens Alioune Sarr.
“La construction du hub aérien de Dakar, avec les trois éléments que sont l’Aéroport Dakar-Blaise-Diagne (…), les aéroports régionaux, mais aussi la compagnie nationale Air Sénégal, est partie intégrante du premier pilier de notre développement touristique national : l’interconnectivité”, indique Alioune Sarr.

Dans une interview avec le magazine mensuel de l’AIBD, dénommé « SkyDakar », il décline les trois piliers de la stratégie de développement touristique du pays:

Le premier pilier de cette stratégie concerne la « synergie entre le tourisme et les transports aériens ». « Nous souhaitons montrer que le développement de la connectivité intérieure au Sénégal, mais aussi de la connectivité du Sénégal avec le reste du monde, sont des éléments incontournables dans notre stratégie », relève le ministre.
L’AIBD, aujourd’hui « premier aéroport de la sous-région », a eu un taux de croissance de 9,7 % en 2018, devrait en 2019 se situer « entre 6 et 7 % », a dit M. Sarr, par ailleurs maire de la commune de Notto Diobass (Thiès), située non loin de l’AIBD.
« Le gouvernement a également lancé un chantier important de 250 millions d’euros (163,989 milliards francs CFA) pour la réhabilitation des aéroports régionaux », ajoute-t-il, annonçant que « dans les trois ans qui viennent, le visage du Sénégal dans les transports aériens et le tourisme va fondamentalement changer ».

À LIRE  DÉCOUVRIR Saint-Louis et ses trésors

Le second pilier pour l’envol du tourisme sénégalais est, selon le ministre, celui des investissements dans les infrastructures touristiques. Le gouvernement a réalisé, dans ce sens, de « grands aménagements » à Pointe-Sarène et Mbodiène, afin que le secteur privé y construise des hôtels, a-t-il dit.
Enfin, la promotion de la destination Sénégal, troisième pilier du développement touristique au Sénégal, devra aider à mettre en relief l’offre touristique diversifiée du pays, en consolidant ses acquis, en vue d’une plus grande croissance dans le secteur.
APS-