Le président de la République, Macky Sall, a accordé la grâce à 709 personnes condamnées pour des infractions diverses et incarcérées dans différents établissements pénitentiaires du Sénégal, à l’occasion de la fin d’année, indique un communiqué du ministère de la Justice rendu public.

Selon la même source, parmi les « 709, il y a 631 remises totales de peines, 56 remises partielles de peines, 5 mineurs, 14 grands malades, une personne âgée de plus de 65 ans et deux commutations de peine de perpétuité à 20 ans de travaux forcés ».

Le communiqué souligne que la « grâce obéit à une volonté de donner une seconde chance à une catégorie de citoyens momentanément en conflits avec la loi ».

« Toutefois, cette mesure ne s’applique pas aux auteurs de certaines infractions lourdes telles que le viol, la pédophilie, le vol de bétail et le trafic illicite de bois ou d’espèces protégées », renseigne le texte.

APPEL À LA CONSOLIDATION DES EFFORTS POUR UNE PAIX DÉFINITIVE EN CASAMANCE

Le président de la République, Macky Sall a appelé mardi soir à la consolidation des efforts pour l’instauration d’une paix définitive en Casamance.

“En Casamance, nous saluons l’accalmie notée depuis plusieurs années. Ce n’est pas un problème facile. Le conflit a duré une trentaine d’années. Du côté de l’Etat, du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance, des bonnes volontés, si nous continuons de consolider les efforts, la paix va s’instaurer définitivement”, a-t-il dit.

Le président Sall s’exprimait dans un grand entretien télévisé en wolof avec des journalistes.

Macky Sall a rappelé les programmes de développement qu’il a initié en 2012 pour relancer le développement économique et le désenclavement de la région sud, en proie à une revendication indépendantiste depuis plus d’une trentaine d’années.

À LIRE  COVID-19: 15 nouveaux cas positifs et 14 malades guéris

Le Chef de l’Etat a instruit le ministre de l’Economie et des Finances de demander à la Douane sénégalaise d’ouvrir les frontières avec la Gambie 24h/24h.