Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Eau et de l’Assainissement, a procédé ce lundi, à la signature du contrat puis au lancement de la nouvelle société de gestion et d’exploitation du service public de l’eau potable en zone urbaine et péri-urbaine au Sénégal, SEN’EAU. Ce contrat, dont le montant est provisoirement évalué à plus de 26 milliards FCFA, porte sur une durée de 15 ans, a déclaré le ministre Thiam face à la presse, lors de la cérémonie de lancement.

« SUEZ Groupe, le partenaire technique de référence qui a été sélectionné a ainsi satisfait aux exigences du dossier d’appel d’offres et une étape de mise au point du contrat a été conduite de manière très objective. Cela a permis de sauvegarder au maximum les intérêts de la partie sénégalaise tout en offrant au partenaire un cadre opérationnel et financier optimal pour exécuter de manière efficiente le nouveau contrat sur les 15 prochaines années », s’est exprimé le ministre.

Il poursuit : « Cette augmentation en volumes des investissements à la charge du nouveau fermier se fera également avec un retour au régime de l’amortissement de caducité; ce qui permettra d’éviter désormais l’accumulation de valeurs résiduelles à devoir rembourser au fermier sortant en fin de contrat. Pour vous donner un ordre de grandeur, je vous fais remarquer que la valeur résiduelle à devoir rembourser au fermier sortant de fait de l’abandon de l’amortissement de caducité au profit de l’amortissement linéaire, au titre du contrat en cours, est provisoirement évaluée à plus de 26 milliards FCFA. »

Pour rappel, La SDE, opérateur depuis 1996, a contesté en vain, devant l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP), puis devant la Cour suprême l’attribution du marché à Suez, soulignant qu’elle avait proposé le prix le plus bas. Le groupe français Suez a remporté le 22 octobre 2018 le contrat provisoire pour fournir pendant 15 ans de l’eau dans les zones urbaines et péri-urbaines au Sénégal aux dépens de la SDE (dont l’actionnaire majoritaire est le groupe franco-africain Eranove, aux côtés d’actionnaires sénégalais à hauteur de 42,2%) et de Veolia.

À LIRE  BOND DE 4 % DU PIB AU TROISIÈME TRIMESTRE SELON ANSD

Ce contrat, porte sur une durée de 15 ans et permettra d’assurer un approvisionnement en eau potable à une population initiale d’environ 7 millions d’habitants.