La Chine s’affiche comme un partenaire clé pour le Sénégal, continuant en 2019 d’accompagner la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE) proposé par le président Macky Sall.

Selon le ministère chinois du Commerce, le volume des échanges bilatéraux a atteint la barre des 2,27 milliards de dollars en 2018. Cette tendance s’est accentuée en 2019 et la Chine est devenue l’une des destinations les plus prisées par les hommes d’affaires sénégalais.

L’année 2019 a été marquée par de nombreuses visites d’hommes d’affaires chinois venus prospecter le marché sénégalais en vue d’éventuels investissements. Leur retour dans la campagne de commercialisation de l’arachide a notamment été salué par de nombreux acteurs agricoles. L’an passé, l’absence des Chinois, rebutés par des prix jugés trop élevés, avait jeté le trouble dans ce secteur.

Sur le plan industriel, le démarrage des activités du Parc industriel de Diamniadio, construit par la Chine à une trentaine de kilomètres de Dakar, a reçu un écho favorable de la part des autorités sénégalaises.

Sur le plan des infrastructures, la coopération s’est poursuivie sur une bonne dynamique, après l’ouverture du Musée des civilisations noires, des autoroutes Ila-Touba et AIBD-Mbour-Thiès ou encore du Pôle mère de l’Hôpital pour enfants de Diamniadio.

L’expertise chinoise a par ailleurs été sollicitée par le gouvernement sénégalais pour construire les infrastructures du premier Bus Rapid Transit (BRT) qui doit faciliter la mobilité entre Dakar et sa banlieue. Le groupe China Road and Bridge Corporation (CRBC) a remporté l’appel d’offres international dont la plupart du financement vient de la Banque mondiale.

À LIRE  Covid-19/Sénégal: 30 nouveaux cas et 11 malades guéris

Tout comme dans le domaine des infrastructures routières, le Sénégal compte sur la Chine pour la réalisation d’infrastructures sportives en perspective de l’organisation des Jeux olympiques de la Jeunesse (JOJ) en 2022.

Le Comité national olympique et sportif sénégalais (CNOSS) et le comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Beijing 2022 ont de plus convenu de signer ultérieurement un protocole d’accord en perspective des rencontres sportives qu’ils organiseront en 2022 à Dakar et à Beijing.

Le Stade Léopold Sédar Senghor, le plus grand du pays, construit par la Chine dans les années 1980, ainsi que trois autres stades régionaux seront aussi réhabilités.

Dans le domaine politique, le Sénégal est actuellement coprésident africain du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA). La Chine et le Sénégal ont travaillé étroitement pour faire progresser sans cesse leur partenariat de coopération stratégique global et donner un bel exemple d’une coopération à la fois de qualité et durable.

Les deux parties ont par ailleurs eu des échanges approfondis sur les relations bilatérales et des questions d’intérêt commun.

Macky Sall avait réaffirmé, en recevant le 20 décembre Yang Jiechi, membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), que son pays soutenait fermement et participait activement à la construction de l’Initiative la Ceinture et la Route (ICR).

Les autorités sénégalaises ont salué à plusieurs reprises l’appui de la Chine pour la réalisation des projets de développement dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSE).

En 2019, le gouvernement chinois, par le biais de son ambassade à Dakar, a accordé des bourses à 48 étudiants sénégalais admis à continuer leurs études en Chine dans divers domaines.

À LIRE  Covid-19/ Sénégal : 43 nouveaux cas, 120 guéris, 43 cas graves et 02 décès

Les étudiants de l’Institut Confucius de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar ont par ailleurs activement participé à la 18e édition du concours mondial « Pont vers le chinois », exprimant à leur façon leur propre interprétation de la culture chinoise.

Les deux pays n’ont cessé de renforcer leur coopération dans le domaine de la santé. En deux ans, la 17e mission médicale chinoise, composée de 13 personnes, a soigné 76.489 patients, effectué 5.000 opérations et 20.000 examens, tandis que près de 200 malades en état critique ont été sauvés avec le concours de confrères sénégalais du Centre hospitalier national de Pikine, selon l’ambassade de Chine.