Le chef de l’Etat a demandé hier, au ministre de la Santé de l’Action sociale d’offrir une motivation financière aux “Badjénou gokh”, les femmes auxiliaires de santé chargées depuis 2008 de prêter main-forte aux professionnels du secteur.

Macky Sall qui s’exprimait lors du forum national des “Badjénou gokh”, à Dakar, a promis de renforcer les ressources financières allouées à ces femmes qui servent d’intermédiaires entre les populations et les établissements de santé. Il dit attendre “les conclusions” du forum et les propositions du ministère de la Santé et de l’Action sociale pour leur garantir “une motivation financière”.

Macky Sall a également demandé au ministère de la Santé et de l’Action sociale de prendre en charge la cotisation annuelle à verser par les 8.000 “Badjénou gokh” du pays aux mutuelles de santé, afin qu’elles bénéficient d’une couverture maladie.

Elles sont souvent choisies pour jouer les intermédiaires dans les quartiers. Mais leur principal rôle est souvent de venir en aide aux jeunes couples. Les ‘’Badiénou Gokh’’ sont souvent les ‘’oreilles attentives’’ d’une femme en détresse dans son foyer.

Au Sénégal, comme ailleurs, il n’est pas toujours facile, pour les jeunes, de parler de sexualité et de contraception. Ce rôle est comblé par des femmes : les «Badiénou Gokh».

À LIRE  UNE nouvelle ZONE INDUSTRIELLE BIENTÔT FONCTIONNELLE À NDANGALMA