Le Sénégal compte construire quelque 45 maisons numériques du citoyen, d’ici à 2025, grâce au programme “Smart Sénégal”, a fait savoir, lundi à Dakar, la ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications, Ndèye Tické Ndiaye Diop.

« Pour la démocratisation de l’accès à Internet, le ministère va mettre en place, d’ici à 2025, quelque 45 maisons numériques du citoyen, dans le cadre du programme Smart Sénégal », a-t-elle dit en présidant la première édition du “Pencum numérique”.

Cet évènement est présenté comme un cadre participatif et inclusif, qui va permettre aux participants d’échanger sur la politique globale du gouvernement dans le domaine du numérique.

Le Pencum numérique est organisé également pour faire le bilan et dégager les perspectives de l’économie numérique sénégalaise, notamment la Stratégie Sénégal numérique 2025 et le parc des technologies numériques du Sénégal, selon Mme Diop.

Le but de la Stratégie Sénégal numérique 2025 est de faire en sorte que, d’ici à 2025, le numérique entre dans tous les usages au Sénégal, avec un secteur privé dynamique et innovant, a-t-elle expliqué.

“Pour ce même programme, des caméras de surveillance sont en train d’être installées dans les villes de Dakar, Thiès, Kaolack, Saint-Louis et Touba. Et 213 des 500 caméras prévues avant fin 2020 ont déjà été installées”, a-t-elle assuré.

Document de stratégie de développement du numérique, la stratégie « Sénégal numérique 2025 » a été élaborée en s’appuyant sur les orientations fixées par le PSE (Plan Sénégal Emergent). Elle incarne l’ambition du Sénégal de maintenir une position de pays leader innovant en Afrique dans le domaine du numérique.

À LIRE  LES PRIX À LA CONSOMMATION EN HAUSSE DE 0, 4 % EN OCTOBRE (ANSD)

Elle est constituée de trois prérequis et quatre axes prioritaires articulés autour du slogan « le numérique pour tous et pour tous les usages en 2025 au Sénégal avec un secteur privé dynamique et innovant dans un écosystème performant ».

Selon Mme Diop, ‘’Un des catalyseurs de cette vision est le parc des technologies numériques du Sénégal, financé par la Banque africaine de développement, dont le lancement des travaux aura lieu le 30 décembre, à Diamniadio’’.

Ndèye Tické Ndiaye Diop a évoqué quelques ‘’avancées’’ notées dans le domaine de l’économie numérique au Sénégal. Elle a énuméré l’adoption du code des communications électroniques, le Programme d’appui à la modernisation de l’administration, le projet de loi portant création et promotion de la start-up au Sénégal, qui a été adopté par le gouvernement lors du conseil des ministres du 6 novembre dernier, et la restructuration de La Poste.