La réalisation d’une digue ou d’un barrage anti-sel en amont du village de Keur Tamba permettra de récupérer au moins 70.000 ha de terres pour la culture du riz et le maraîchage, a déclaré Malick Ba, directeur exécutif de l’ONG Symbiose, qui intervient dans le département de Nioro.

Selon lui, ‘’l’utilisation de la géolocalisation et de la cartographie satellitaire permet de se rendre compte de la profondeur des dégâts causés par la salinisation (…)’’. Il préconise ‘’des actions hardies pour la désalinisation du Baobalong’’, une rivière située dans la zone de Médina Sabakh et Paskoto.

‘’Quand l’eau entre et on sait là d’où cela provient, il y a moyen de l’arrêter, il faut le faire’’, a-t-il conseillé, plaidant pour la réalisation d’une digue ou un barrage anti-sel en plus des bassins.

Il estime que cette démarche permettrait au bassin arachidier, constitué en partie par les régions de Kaolack et Kaffrine, de devenir un bassin agricole.

Le directeur exécutif de l’ONG Symbiose indique que ‘’face au changement climatique et à la dégradation de l’environnement, il faut une alternative avec un retour aux pratiques ancestrales, notamment l’utilisation de la fumure organique’’.

Il estime que l’utilisation excessive des engrais et autres intrants nuit à la terre et particulièrement à l’agriculture familiale, qui nourrit la majorité des populations du monde.

À LIRE  Covid-19:Le Sénégal prolonge la fermeture des frontières aériennes jusqu’au 31 mai 2020.