Les clubs d’enfants, jeunes filles et jeunes garçons, ont organisé une marche à travers la ville de Kolda pour réclamer le respect de leurs droits. C’est une initiative de SOS village d’enfants et du Cca de Kolda, sous la houlette du Comité départemental de protection de l’enfance (Cdpe), une structure présidée par le Préfet de Kolda, Diadia Dia. «Nous sommes l’avenir du pays. Nous avons besoin d’être protégés pour grandir en toute sécurité afin de devenir demain des responsables de famille, des acteurs de développement…». C’est le message lancé depuis l’arbre Moussa Molo, le point de chute de cette marche, par Mademoiselle Kadiatou Bâ, présidente du club d’enfants du quartier Sinthiang Toutouroung où intervient SOS Village. La porte parole des marcheurs de poursuivre que : «Le Sénégal émergent va se construire par et avec des enfants bien protégés».

Lui emboitant le pas, Dieynaba Fall, jeune fille leader du Cca de Kolda, soutient que les enfants ont voulu à travers cette marche, «briser le silence imposé par la tradition pour réclamer le respect de nos droits, de tous nos droits, sans exception». «Il faut que la négligence, l’exploitation des enfants, les violences, entre autres, cessent», a-t-elle martelé.

Elle en a profité pour interpeller les acteurs du Cdpe et les autorités départementales, de rendre plus dynamiques l’ensemble des cadres de protection pour «une enfance épanouie partout au Fouladou».

À LIRE  Covid-19/Sénégal: 91 nouveaux cas dont, 12 guérisons, et 737 personnes sous traitement