Les syndicalistes et le patronat sont parvenus à un accord pour l’augmentation des salaires à partir du 1er janvier prochain. Dans la foulée, la Convention collective interprofessionnelle a été reformée et entrera aussi dans sa version nouvelle en vigueur à la même date.

Après plusieurs années de négociation, le patronat et les syndicats des travailleurs sont finalement tombés d’accord sur un barème d’augmentation des salaires dans le secteur privé.

la Direction générale du travail et de la sécurité sociale a exposé les nouveaux barèmes avec l’approbation du patronat et des organisations syndicales, qui ont participé à la session tenue ce mardi, 10 décembre 2019.

Cette hausse se fera ainsi, Pour les travailleurs de la troisième catégorie une hausse de 8% sera enregistrée. Par contre, les employés de la quatrième à la huitième catégorie bénéficieront, pour leur part, d’une hausse de 5%.
Cette décision est le fruit des négociations menées par la commission mixte composée d’organisations d’employeurs et de centrales syndicales de travailleurs.


Ces avancées sont importantes, quoi que l’on puisse en penser. Il faut dire que des augmentations de salaires globalisées ne sont pas intervenues au Sénégal depuis une dizaine d’années environ.

Il faut indiquer que les syndicats signataires sont les plus grandes centrales, à savoir, la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (Cnts), la Cnts/Fc, l’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (Unsas) et la Confédération des syndicats autonomes (Csa). Elles se sont retrouvées face à la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (Cnes) et le Conseil national du patronat (Cnp), sous l’arbitrage de l’Etat.

À LIRE  Les exportations sénégalaises ont atteint 156,4 milliards de FCFA, soit une hausse de 13,2%