Le Centre de Formation Professionnelle et Technique Sénégal-Japon (CFPT), vient de bénéficier d’un don de 2,4 milliards de francs CFA offert par la République du Japon. Le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott et Son Excellence Monsieur ARAI Tatsuo, Ambassadeur du Japon au Sénégal, ont procédé, mercredi à Dakar, à la signature d’un accord de don relatif au Projet d’amélioration des équipements du Centre de Formation Professionnelle et Technique Sénégal-Japon (CFPT), un des fleurons de la coopération japonaise au Sénégal.

Ce projet dont le coût est évalué à 495 millions de Yens, environ 2 milliards 400 millions de F Cfa, le CFPT va s’enrichir de deux nouvelles filières : « chaudronnerie industrielle » et »froid et climatisation industrielle ». Cette nouvelle mutation s’inscrit en droite ligne de la politique du Gouvernement du Sénégal pour adapter les formations dispensées aux besoins de production, de transformation et aux métiers d’appui indispensables, pour non seulement développer le Sénégal mais aussi l’Afrique » a déclaré le ministre de l’économie lors de la cérémonie de signature.

Pour lui, Il s’agit du 4e financement non remboursable destiné au CFPT pour soutenir son développement et renforcer son rôle de pôle sous-régional de formation dans le cadre de la coopération sud-sud.

Le ministre de la formation professionnelle et de l’artisanat, Dame Diop s’est également réjoui de ce don du Japon qui a toujours accompagner le CFPT. » Ce don va contribuer à améliorer et renforcer la formation professionnelle » dira-t-il.

Poursuivant, il ajoute que le CFPT a pu former plus de 5000 jeunes et plus de 4 000 d’entres eux ont pu être insérés dans le marché du travail.

À LIRE  Macky Sall recevra LE PÉSIDENT TURC Recep Tayip Erdogan à son retour de Londres et Davos

L’ambassadeur du Japon au Sénégal, ARAI Tatsuo, a soutenu que son pays souhaite vivement que ce projet donne une nouvelle impulsion aux excellentes relations bilatérales avec le Sénégal. Il a fait savoir que le Japon voudrait prendre une part active dans la formation de ressources humaines de qualité pour faire du Sénégal un pays émergent.

Dans son discours, le représentant diplomatique de l’empire du Soleil Levant a souligné que l’éducation et la formation technique professionnelle constituent des instruments d’intégration et de promotion sociale surtout pour les couches les plus vulnérables. « Il faut dès lors, développer l’économie pour résoudre le problème de la pauvreté. Le CFPT joue à cet égard un rôle de premier plan », dit-il.

Le Sénégal et le Japon commémoreront en 2020 le 60e anniversaire de leurs relations diplomatiques et le 40e anniversaire de l’envoi de volontaires japonais au Sénégal, deux évènements fortement illustratifs de l’amitié qui lie les deux peuples.