La quatrième édition du Dakar Digital Show en partenariat avec La Délégation générale à l’Entreprenariat Rapide des Femmes et des Jeunes (DER) est le rendez-vous incontournable de l’écosystème digital en Afrique qui regroupe professionnels du marketing digital, créatifs, développeurs, start up, porteurs de projet et investisseurs. les défis à relever pour une meilleure compétitivité.

Avec un taux de pénétration internet de l’ordre de 40%, l’Afrique a un potentiel de développement numérique énorme. Mais le constat est qu’il est loin d’être exploité. La quatrième édition du Dakar digital show qui s’est ouverte hier, a permis de faire un état des lieux. Selon Sékou Dramé, directeur général de Sonatel, rien qu’en 2018, en Afrique, les startups ont attiré plus d’un milliard de dollars d’investissements.

Des investissements captés essentiellement par le Nigéria, l’Egypte et l’Afrique du Sud. Ce qui représente deux fois plus que ce qu’elles ont attiré en 2017. Cependant, comparé à d’autre pays comme l’Inde, le gap est énorme. «L’Inde a attiré 18 fois plus que l’Afrique», a précisé M. Dramé. C’est pourquoi, il estime qu’il y a un certain nombre de dispositions à prendre pour faire éclore ces startups.

Ayant pris conscience du potentiel du numérique, l’Etat du Sénégal a mis en place la stratégie Sénégal numérique Sn 2025, qui ambitionne de créer 35. 000 emplois à l’horizon 2025 tout en portant la contribution du numérique au Pib à hauteur du 10%. Selon Yoro Moussa Diallo, Secrétaire général du ministère des Télécommunications et de l’Économie numérique, avec la Sn 2025, les financements octroyés par la Direction de l’entreprendrait rapide (Der), le projet Smart Sénégal, entre autres, des pas importants ont été franchis. Mieux, dit-il, l’Etat poursuivra ses efforts par l’amélioration de l’environnement des affaires et du vote de la loi sur les startups.

À LIRE  Le Sénégal et le Brésil vont accroître le volume de leurs échanges économiques

Créé à l’initiative du Groupe Sonatel, ce salon sur les contenus et le digital a pour objectifs :
• de développer une solide plateforme de rencontres B2B ;
• de fournir aux professionnels du secteur un contexte d’échanges pour mettre en lumière les perspectives de business ;
• de réunir les acteurs du secteur du Digital et des Contenus de l’Afrique et du monde entier.