La Chine demeure à la tête des pays clients du Sénégal pour l’arachide et ses dérivés en 2018, selon la dernière note d’analyse du commerce extérieur publiée par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) du Sénégal.

Elle est en tête pour l’arachide non grillée avec 97,2% du total des expéditions du produit, soit 109.800 tonnes, ainsi que pour l’huile brute d’arachide (35%), devant des pays tels que les Pays-Bas (23,1%), la France (16,6%) et l’Italie (12,7%).

Depuis l’apparition de la Chine sur le marché sénégalais en 2014, les exportations de produits arachidiers, notamment les arachides décortiquées, ont repris leur place d’antan, a détaillé le directeur du commerce extérieur du Sénégal, Boubacar Mbodj, dans un entretien à Xinhua.

La Chine a aménagé, a-t-il noté, un régime de préférence commerciale pour promouvoir les exportations de pays en développement comme le Sénégal.

« Elle est aussi productrice d’arachide, mais il arrive que sa production soit déficitaire. C’est ainsi qu’on a constaté ces dernières années de plus en plus la présence d’opérateurs chinois au Sénégal », a-t-il poursuivi.

La Chine a mis en place des instruments pour soutenir le commerce avec les pays africains tels que le Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA), dont le Sénégal est le co-président, et des instruments de financement comme la banque Eximbank.

« Pour le Sénégal, la mise en place des projets d’infrastructures a beaucoup contribué à booster les importations en provenance de la Chine », a relevé M. Mbodj.

À LIRE  Réussir au Sénégal Créer de nouvelles perspectives pour les jeunes et les migrants de retour au Sénégal